UNESCO : le Prix Houphouët-Boigny décerné à l'association des Grands-mères de la Place de Mai

UNESCO : le Prix Houphouët-Boigny décerné à l'association des Grands-mères de la Place de Mai

La Directrice de l'UNESCO, Irina Bokova, et la Présidente de l'Association des Grands-mères de la Place de Mai, à Buenos Aires (Argentine), en 2010,
Le Jury du Prix Felix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, réuni vendredi à Paris sous la présidence de l'ancien Président portugais, Mario Soares, a décidé de décerner le Prix 2010 à l'Association des Grands-mères de la Place de Mai, en Argentine, pour « son combat inlassable en faveur des droits de l'homme et de la paix en se dressant contre l'oppression, l'injustice et l'impunité ».

Le Jury du Prix Felix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, réuni vendredi à Paris sous la présidence de l'ancien Président portugais, Mario Soares, a décidé de décerner le Prix 2010 à l'Association des Grands-mères de la Place de Mai, en Argentine, pour « son combat inlassable en faveur des droits de l'homme et de la paix en se dressant contre l'oppression, l'injustice et l'impunité ».

« Je félicite de tout mon cœur les Grands-mères de la Place de Mai et leur présidente, Estela Carlotto », a déclaré la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova.

« Leur combat inlassable a permis à une centaine de jeunes de retrouver leur identité et réparer ainsi une injustice flagrante. Un exemple de défense des droits de l'homme qui doit nous inspirer », a-t-elle ajouté.

L'association « Les Grands-mères de la Place de Mai » est une organisation non gouvernementale avec une histoire de plus de 30 ans de lutte et de travail pour défendre et promouvoir les droits de l'homme. Depuis 1977, son but est de retrouver les familles légitimes de tous les enfants enlevés et disparus à cause de la répression politique qui a eu lieu en Argentine pendant la dictature militaire, et de créer des conditions pour que ne se renouvelle plus jamais une aussi terrible violation des droits de l'enfant, en exigeant le châtiment de tous les responsables de cette tragédie.

Le Prix Félix Houphouët-Boigny – créé en 1989 et décerné tous les ans par l'UNESCO – se propose d'honorer des personnes, institutions ou organisations qui ont contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de l'Acte constitutif de l'UNESCO.

Le Prix a déjà été décerné à Nelson Mandela et Frederik W. De Klerk ; Yitzhak Rabin, Shimon Pérès et Yasser Arafat ; le Roi Juan Carlos d'Espagne et l'ancien Président américain, Jimmy Carter ; le Président sénégalais Abdoulaye Wade, l'ancien Président finlandais Martti Ahtisaari ou l'ancien Président du Brésil, Luis Inázio Lula da Silva.

La date de la cérémonie de remise de ce prix, doté d'une somme de 150.000 dollars, d'un diplôme et d'une médaille en or, sera prochainement fixée en accord avec l'Association.