Reprise en 2010 de l'activité de dépôt de demandes internationales de brevet

Reprise en 2010 de l'activité de dépôt de demandes internationales de brevet

media:entermedia_image:27fe90c0-37ab-4a95-837e-cdad13916b9e
Le nombre de demandes internationales de brevet déposées en vertu du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) administré par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) a augmenté de 4,8% en 2010, souligne l'OMPI dans un communiqué rendu public mercredi.

Le nombre de demandes internationales de brevet déposées en vertu du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) administré par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) a augmenté de 4,8% en 2010, souligne l'OMPI dans un communiqué rendu public mercredi.

Ces statistiques mettent en avant une forte progression des brevets enregistrés en Chine (+56,2%), en République de Corée (+20,5%) et au Japon (+7,9%), qui compense les résultats mitigés enregistrés dans les pays européens et la baisse continue du nombre de dépôts aux États Unis (-1,7%). Selon des chiffres provisoires, 162.900 demandes internationales de brevet ont été déposées en 2010, contre 155.398 en 2009.

« Dans l'ensemble, le nombre de dépôts du PCT repart à la hausse après le recul dû à la crise économique en 2009, regagnant presque le niveau de 2008 », a expliqué le Directeur général de l'OMPI, Francis Gurry. « Le taux d'accroissement rapide en Asie de l'Est témoigne d'une accélération de la diversification géographique des activités novatrices. L'une des nombreuses conséquences, et non des moindres, d'une telle évolution, réside dans la diversité linguistique accrue de la technologie que les offices de brevets utilisent pour déterminer si une invention est brevetable », a-t-il ajouté.

Malgré un recul de 1,7% en 2010, les États Unis restent toutefois au premier rang des utilisateurs du système, avec 44.855 demandes internationales, suivis du Japon, où 32.156 demandes ont été déposées, et de l'Allemagne, avec 17.171 demandes, soit une augmentation de 2.2%.

Avec 12.337 demandes, la Chine a dépassé la République de Corée et ses 9686 demandes, et s'est classée au quatrième rang mondial des pays utilisant le système de dépôt du PCT. La France s'est maintenue au sixième rang (-0,6%, 7193 demandes), suivie du Royaume Uni (-3,7%, 4857 demandes), des Pays Bas (-8,2%, 4097 demandes), de la Suisse (-1,6%, 3611 demandes), de la Suède (-11,6%, 3152 demandes), du Canada (+7.1%, 2707 demandes), de l'Italie (-0,8%, 2632 demandes), de la Finlande (-2,2%, 2076 demandes), de l'Australie (-0,2%, 1736 demandes) et de l'Espagne (+10,3%, 1725 demandes).

L'analyse des domaines dans lesquels ces demandes de brevet ont été demandées montre que la communication numérique a connu la croissance la plus rapide, avec 17,3% d'augmentation et 10.581 demandes. Ce domaine technique a fait l'objet de la majeure partie de l'ensemble des demandes en 2010, alors qu'il n'occupait que le troisième rang en 2009.

Presque tous les autres domaines techniques ont enregistré un recul ou une croissance modeste. La baisse la plus marquée du nombre de demandes de brevet a été enregistrée dans le domaine des télécommunications.

Les principaux domaines techniques dans lesquels des demandes sont publiées sont disponibles dans la classification internationale des brevets (CIB), qui répertorie les brevets du monde entier.