Commission de consolidation de la paix : le nouveau président établit sept priorités

Commission de consolidation de la paix : le nouveau président établit sept priorités

media:entermedia_image:6ddc321e-96ee-445f-b305-96c32bec5854
Le nouveau Président de la Commission de consolidation de la paix (CCP), Eugène-Richard Gasana du Rwanda, a souhaité mercredi donner un nouvel élan à cette commission et a fixé sept priorités pour un mandat qui prend fin en décembre 2011.

« Mon ambition est de donner un nouvel élan à la CCP, exploiter les progrès remarquables enregistrés par mes prédécesseurs et mettre en application les recommandations faites par les co-facilitateurs dans leur rapport sur l'« Examen du dispositif de consolidation de la paix des Nations Unies », a affirmé M. Gasana.

Avant lui, le Président sortant Peter Wittig, de l'Allemagne, a fait part des progrès enregistrés dans les trois objectifs essentiels qu'il s'était fixés, l'année dernière, à sa prise de fonctions, et d'abord le renforcement du rôle de la CCP comme plate-forme du partenariat avec les institutions financières internationales, les organisations régionales et sous-régionales, et comme cadre de responsabilité mutuelle et de suivi des progrès.

Le Président sortant s'est aussi attardé sur les avancées dans l'objectif visant à établir des relations plus structurées entre la CCP, l'Assemblée générale, le Conseil de sécurité et le Conseil économique et social. Ce dernier objectif a été repris parmi les sept priorités du nouveau Président de la CCP.

M. Gasana a cité comme autres priorités une appropriation nationale effective, une mobilisation des ressources plus innovante, une participation plus large à la CCP des pays post-conflit non inscrits à l'ordre du jour, une meilleure coordination des efforts sur le terrain; une Commission plus visible; et une meilleure prise en compte des pratiques exemplaires.

Pour réaliser cette vision, a-t-il reconnu, il est évident que cela requiert un renforcement du rôle du Bureau d'appui à la consolidation de la paix, une meilleure coordination entre le Bureau et la CCP et un réexamen de sa structure administrative.

Outre le Président, le Comité d'organisation a élu mercredi, Yurij Sergeyev de l'Ukraine et Gert Rosenthal, du Guatemala, à la vice-présidence de la Commission de consolidation de la paix, pour un mandat expirant en décembre 2011.

Les Présidents des Formations pays ont été reconduits dans leurs fonctions, à savoir Paul Seger, de la Suisse, pour la Formation Burundi; Jan Grauls, de la Belgique, pour la République centrafricaine; Maria Luiza Ribeiron Viotti, du Brésil, pour la Guinée-Bissau; Zeid Ra'ad Zeid Al-Hussein, de la Jordanie, pour le Libéria; et John McNee, du Canada, pour la Sierra Leone. Le Japon a également été reconduit à la présidence du Groupe de travail sur les leçons apprises.