L'insécurité entrave les préparatifs des élections en Afghanistan - rapport

10 août 2009

L'insécurité en Afghanistan a un impact sérieux sur les préparatifs des prochaines élections dans le pays, surtout pour les femmes, selon un rapport des Nations Unies et de la Commission afghane des droits de l'homme, qui conclu que malgré les difficultés la population souhaite activement participer.

Ce rapport de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) et de la Commission indépendante sur les droits de l'homme en Afghanistan estime que l'insécurité entrave sérieusement la liberté de mouvement et la liberté d'expression des candidats et des électeurs, ce qui réduit leur capacité à faire campagne de façon ouverte lors de réunions publiques ou de visites porte-à-porte.

« Ces restrictions ont en conséquence amplifié les difficultés des femmes à participer au processus électoral », affirme le rapport qui couvre la période du 16 juin au 1er août.

Selon la Commission indépendante, trois candidates de la province de Kandahar, au sud du pays, ne peuvent plus y habiter à cause de l'insécurité, tandis que d'autres n'ont même pas été en mesure de poster des affiches en raison de l'opposition provenant de leurs familles ou d'autres voisins.

De même, le bureau d'une femme dans la province de Takhar a été fermé et sa maison brûlée parce qu'elle faisait campagne.

Le rapport signale quatre meurtres liés à l'élection au mois de juillet. Il note toutefois que « les droits politiques des candidats et leurs partisans ont été généralement bien respectés en dépit de ces incidents isolés ».

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Kai Eide, s'est dit préoccupé de l'impact des intimidations sur la participation aux élections présidentielle et aux conseils provinciaux, le 20 août.

Kai Eide a appelé tous les Afghans à « ne pas bloquer la voie pour les hommes et les femmes qui exercent un droit garanti par la Constitution ».

Le rapport estime que 3.195 candidats aux élections provinciales et 40 candidats à l'élection présidentielle ont mené, globalement, une campagne digne, et que malgré l'insécurité les Afghans ont montré un fort intérêt et enthousiasme envers ces préparatifs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'ONU en Afghanistan appelle à accélérer la réconciliation après les élections

Les efforts politiques de réconciliation en Afghanistan doivent s'accélérer après les élections prévues le 20 août, déclare l'envoyé des Nations Unies dans ce pays, estimant que les opérations militaires n'apporteront pas de paix durable.