Côte d'Ivoire : Septembre sera décisif pour le processus électoral, selon l'ONUCI

10 août 2009

Le mois de septembre sera décisif pour le processus électoral ivoirien, a déclaré dimanche à Ouagadougou, le représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi.

A l'issue de la 7è réunion du Comité d'Evaluation et d'Accompagnement de l'Accord Politique de Ouagadougou (CEA) ouverte à l'Organe Consultatif international (OCI), M. Choi a fait remarquer qu'en septembre on saurait à quel moment serait disponible la liste électorale définitive. De même, c'est à cette période que l'on pourrait mesurer l'application de l'Accord Complémentaire 4 à l'Accord Politique de Ouagadougou (APO) en termes de réunification du pays et d'avancée du processus électoral.

Le chef de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a également exhorté toutes les parties impliquées à faire en sorte que le chronogramme électoral, prévoyant la publication de la liste électorale provisoire le 29 août 2009, soit respecté.

Il a souligné les avancées enregistrées dans le processus électoral avec 6,5 millions de personnes enrôlées à l'issue de l'opération d'identification de la population et de recensement électoral. De même, M. Choi a réitéré la disponibilité de l'ONUCI à tout mettre en œuvre pour que les étapes du processus soient respectées et que l'élection présidentielle puisse se tenir à la date prévue du 29 novembre 2009.

A l'ouverture de la réunion, le chef de l'Etat burkinabé, Blaise Compaoré, Facilitateur du dialogue direct inter-ivoirien, a exhorté toutes les parties à redoubler d'efforts dans l'exécution de toutes les tâches concourant au respect du chronogramme avec rigueur et transparence. « Il est impérieux de relever les derniers défis qui subsistent, particulièrement le démantèlement des milices, la démobilisation et le désarmement des ex-combattants, conformément au 4e Accord complémentaire », a-t-il recommandé.

Pour sa part, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Robert Beugré Mambé, a dit la détermination de l'institution qu'il dirige à respecter la date du 29 novembre. Il a, par ailleurs, assuré que le traitement des données avait bien commencé dans l'ensemble et que les potentiels problèmes financiers étaient en passe de trouver des solutions, comme recommandé par le CEA dont la 8è réunion est prévue pour octobre prochain à Ouagadougou.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Conseil de sécurité : Les élections ivoiriennes ne doivent pas être reportées

Le Conseil de sécurité a encouragé jeudi les Ivoiriens à ne pas reporter les élections présidentielles du 29 novembre 2009 et a décidé de proroger, jusqu'au 31 janvier 2010, le mandat de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et l'autorisation qu'il a donnée aux forces françaises afin qu'elles soutiennent l'ONUCI.