Côte d'Ivoire : L'ONU participera à une réunion sur l'Accord de Ouagadougou

6 août 2009

Le représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi, va participer à la 7ème réunion du Comité d'évaluation et d'accompagnement (CEA) de l'Accord politique de Ouagadougou prévue le 9 août 2009 dans la capitale burkinabé, a annoncé jeudi à Abidjan, le porte-parole de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Hamadoun Touré.

S'exprimant lors du point de presse hebdomadaire de la mission, M. Touré a expliqué que cette réunion ouverte à l'Organe Consultatif International (OCI), sera l'occasion pour M. Choi « de réitérer l'appui de l'ONUCI à la mise en œuvre de toutes les dispositions de l'Accord Politique de Ouagadougou ». Il a ajouté que le chef de l'ONUCI soulignerait des avancées enregistrées et les défis à relever dans le cadre du processus électoral.

Selon le porte-parole, l'ONUCI a pris note des efforts menés par les diverses parties ivoiriennes dans l'optique de la publication dans les délais, et conformément au calendrier, de la liste électorale provisoire. « Ce document représente l'indicateur le plus important dans la conduite des opérations actuelles », a-t-il souligné.

Il a rappelé que la mission onusienne avait relevé des initiatives déjà prises en vue de consolider et d'exploiter les fichiers fusion des fichiers historiques. Dans cette perspective, a ajouté M. Touré, l'ONUCI « encourage les parties à mettre en œuvre les applicatifs nécessaires au croisement en vue d'aboutir à la publication d'une liste électorale sincère ».

De même, en vue de garantir le succès des opérations engagées, M Touré a indiqué que l'ONUCI souhaite que les centres de coordination non encore fonctionnels pour diverses raisons (défaillances du réseau électrique et parfois défaillances du réseau informatique), soient effectivement opérationnels et utilisables. L'ONUCI a également invité à une recherche rapide de solutions aux problèmes sociaux qui pourraient gêner la poursuite du travail dans certains centres de coordination.

Le porte-parole a assuré que l'ONUCI mettrait son expertise pour aider les structures nationales à relever les défis opérationnels et logistiques liés à la mise en œuvre du processus électoral.

Selon des indications reçues par l'ONUCI, il existe encore des sites à rendre fonctionnels. A cet effet, l'ONUCI a déjà octroyé un appui logistique dans la préparation des sites avec le don de générateurs et le transport du matériel électoral dans certaines zones difficiles d'accès.

M. Touré a souhaité que les dysfonctionnements observés au niveau de certains centres de coordinations ne puissent s'étendre davantage, au risque de ralentir sérieusement le processus au travers de remous sociaux telles les grèves liées au non-paiement des émoluments de certains agents.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Conseil de sécurité : Les élections ivoiriennes ne doivent pas être reportées

Le Conseil de sécurité a encouragé jeudi les Ivoiriens à ne pas reporter les élections présidentielles du 29 novembre 2009 et a décidé de proroger, jusqu'au 31 janvier 2010, le mandat de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et l'autorisation qu'il a donnée aux forces françaises afin qu'elles soutiennent l'ONUCI.