Conseil de sécurité : 'des progrès sur plusieurs fronts' au Moyen-Orient

27 juin 2008

Il existe des « chances fragiles mais réelles » d'aboutir à un accord de paix au Moyen-Orient d'ici la fin de l'année, a déclaré ce matin au Conseil de sécurité la Directrice de la Division Asie-Pacifique du Département des affaires politiques (DPA), Lisa Buttenheim.

« Il semble que les parties restent fidèles à cet objectif », a-t-elle affirmé, soulignant que « des progrès ont été réalisés sur plusieurs fronts au cours des 12 derniers mois ».

Selon la Directrice de la Division Asie-Pacifique, les mesures d'appui à l'Autorité palestinienne et à l'économie de la Cisjordanie doivent être renforcées, notamment par un appui budgétaire de la part des donateurs et la levée par Israël des restrictions aux mouvements.

Les obstacles à la mise en œuvre de la Feuille de route « doivent être levés, en particulier le gel des colonies de peuplement », a-t-elle ajouté.

De même, les efforts de réforme du secteur de la sécurité entrepris par l'Autorité palestinienne doivent-ils êtres poursuivis et appuyés.

« Il faut améliorer la situation sociale et économique à Gaza et résoudre les questions en suspens pour la réouverture des points de passage », a-t-elle aussi expliqué, jugeant que sur cette question, le dialogue interne devait s'intensifier.

Elle a également signalé que grâce aux efforts de l'Égypte au cours des derniers mois, une cessation de tous les actes de violence dans la bande de Gaza était en vigueur depuis le 19 juin, à 6 heures. « L'engagement de l'Égypte est un signe du rôle actif que des pays de la région jouent dans le cadre de la recherche de solutions diplomatiques aux problèmes du Moyen-Orient », a-t-elle souligné.

Elle a cependant fait part de ses préoccupations quant aux nouvelles procédures imposées aux déplacements des fonds et programmes des Nations Unies en Cisjordanie.

Lisa Buttenheim a également évoqué la situation au Liban où le processus de formation d'un gouvernement d'unité nationale se poursuit. La nécessité pour les dirigeants libanais d'assurer une pleine mise en œuvre de l'Accord de Doha a été une nouvelle fois mise en lumière par les incidents « troublants » intervenus ces derniers jours, a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, ce matin, le Conseil de sécurité a prorogé jusqu'au 31 décembre 2008 le mandat de la Force des Nations Unies chargée d'observer le dégagement (FNUOD) entre les forces syriennes et israéliennes, créée en 1974.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.