Gaza : le Conseil des droits de l'homme demande l'arrêt immédiat des attaques israéliennes

6 mars 2008

Le Conseil des droits de l'homme a adopté aujourd'hui une résolution dans laquelle il demande « l'arrêt immédiat » des attaques israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés et des lancements de roquettes.

Le Conseil des droits de l'homme a adopté aujourd'hui une résolution dans laquelle il demande « l'arrêt immédiat » des attaques israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés et des lancements de roquettes.

« Dans une résolution adoptée par 33 voix pour, 1 contre et avec 13 abstentions, le Conseil a condamné les attaques et les incursions militaires israéliennes continues dans les Territoires palestiniens occupés, notamment dernièrement dans la Bande de Gaza », indique un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Le Conseil, qui s'est dit « choqué » par le bombardement de maisons de civils, a réitéré son appel en faveur de la protection « immédiate » de la population palestinienne à Gaza.

« Je rappelle que la protection des droits de l'homme – et en particulier de la vie des civils – ne peut attendre le résultat d'un processus politique », a déclaré Louise Arbour, la Haut Commissaire aux droits de l'homme, devant les membres du Conseil.

« Tous les droits fondamentaux sont égaux pour tous les êtres humains et aucune partie ne peut prétendre qu'afin de défendre sa propre population, elle est autorisée à nier les droits des autres. Au contraire, toutes les parties ont des obligations, non seulement concernant les droits de leur peuple, mais aussi concernant les droits de tous », a-t-elle affirmé.

Israël, de son côté, a déclaré que depuis le mois de janvier, le Hamas a lancé 671 missiles sur des civils, des femmes et des enfants. « Le Hamas commet des crimes de guerre et punit collectivement une population de 250.000 personnes qui vit à Ashkelon, Sderot, Negev et Netivot », a expliqué Itzhak Levanon au nom de son pays.

« Le vote d'une nouvelle résolution ne va pas résoudre la question et ne va pas apporter la stabilité à la région », a déclaré le représentant israélien, qui a invoqué le droit, pour Israël, de se défendre.

Le Conseil des droits de l'homme est réuni à Genève du 3 au 28 mars pour sa 7ème session.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.