Afghanistan : les violences ont augmenté de 30%, selon Tom Koenigs

16 octobre 2007

S&#39adressant au Conseil de sécurité, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l&#39Afghanistan, Tom Koenigs, a appelé la communauté internationale à ne pas réduire sa présence en Afghanistan alors que les incidents violents ont augmenté de 30% par rapport à l&#39an dernier.

« Si une réponse militaire coordonnée demeure indispensable pour vaincre les groupes d'insurgés et terroristes, à moyen terme, le succès dépendra de la participation des communautés locales et de l'instauration d'un climat de sécurité durable propice au développement », a déclaré hier le Représentant spécial lors d'une séance du Conseil de sécurité, devant lequel il a présenté le dernier rapport du Secrétaire général sur l'Afghanistan.

Afin d'établir une stratégie politique militaire et un plan de sécurité partagé, les pays ne doivent pas diminuer leur présence, et autant l'OTAN que la Force internationale d'assistance et de sécurité (FIAS) doivent travailler avec le gouvernement et la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan dépêche du 09.10.2007).

Préoccupé par les attaques commises à l'encontre des personnes ayant un lien avec le gouvernement ou la communauté internationale, le Représentant spécial a déclaré que la protection des civils devait demeurer « au premier plan des efforts entrepris en Afghanistan ».

Dans le débat qui a suivi son exposé, il a en effet annoncé que le nombre d'incidents violents a progressé de 30% par rapport à l'an dernier et qu'au moins 1.200 personnes ont été tuées depuis le mois de janvier dernier.

Tom Koenigs a aussi plaidé pour une bonne gouvernance, seule capable de ramener la confiance du public, mise à mal par la corruption et l'impunité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.