« Quelque chose de terrible se prépare au Darfour » prévient Mark Malloch Brown

18 août 2006

Le Vice-Secrétaire général de l’ONU, Mark Malloch Brown, a appelé aujourd’hui la presse à ne pas « oublier le Darfour », rappelant que les Nations Unies étaient extrêmement préoccupées face à la détérioration de la situation.

imageRetransmission du point de presse de Mark Malloch Brown[16mins]

Hier, lors d’un exposé au Conseil de sécurité, le responsable adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hédi Annabi, a porté l’attention sur le « renforcement de l'armée soudanaise au Darfour », soulignant que « le plan du gouvernement soudanais dont l'objectif affiché est de rétablir la stabilité au Darfour semblait révéler sa détermination à poursuivre une offensive militaire d'envergure dans la région » (dépêche du 16.08.06).

Le Vice-Secrétaire général a rappelé le contenu d’une lettre du Secrétaire général adressée au Conseil de sécurité en date du 14 août dernier.

Kofi Annan engageait le Conseil à « réfléchir d’urgence » au problème que pose la “ferme opposition” du gouvernement soudanais au déploiement d’une force des Nations Unies au Darfour, et à la crise financière qui menace d’empêcher la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS) de poursuivre ses activités jusqu’à la fin de 2006, « de façon que les efforts déployés par la communauté internationale pour mettre fin aux souffrances des Darfouriens puissent enfin aboutir ».

S’adressant à la presse, Mark Malloch Brown a appelé à « ne pas oublier le Darfour ».

« Nous tous, dans la communauté internationale, au Secrétariat de l’ONU, ou dans la presse, avons du mal à maintenir l’attention sur deux crises à la fois », a-t-il reconnu, mais « quelque chose de terrible s’y prépare », a-t-il insisté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.