Pakistan: 70.000 morts et 440 millions de dollars de pertes dans le domaine agricole

16 novembre 2005

Alors qu'un bilan humain toujours provisoire estime à 70.000 le nombre de morts après le séisme qui a frappé le Pakistan le mois dernier, les pertes dans le domaine agricole s'élèvent à plus de 440 millions de dollars, selon une estimation de l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture publiée aujourd'hui.

« L'évaluation des dégâts et des besoins pour l'agriculture et l'élevage réalisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) au Cachemire sous contrôle pakistanais, et dans la Province du Nord-Ouest, frontalière de l'Afghanistan, ont été présentées au gouvernement du Pakistan cette semaine », annonce un communiqué publié aujourd'hui à Rome.

« Les résultats serviront de base à un plan de relèvement rapide, ainsi qu'à des activités de réhabilitation et de reconstruction à plus longue échéance », indique la FAO.

« Avec un nombre de victimes évalué pour l'instant à plus de 70.000, rares sont les familles des zones dévastées par le tremblement de terre à avoir été épargnées », ajoute l'agence des Nations Unies.

Un bilan humain très lourd et des biens agricoles anéantis, constate la FAO. « Le séisme a frappé en pleine récolte de maïs, la principale culture céréalière. Les cultures encore en champ ne seront récoltées que partiellement à cause de l'abandon ou du manque de main-d'œuvre », précise le communiqué.

« Les champs en terrasses ont subi de graves dégâts, de même que les structures d'irrigation, dont environ 50% auraient été détruites. Des champs entiers ont été détruits par des glissements de terrain », ajoute l'agence.

« Les infrastructures essentielles - telles que les routes desservant le marché, les installations agro-alimentaires et les installations de recherche, de vulgarisation et de formation agricoles - ont été anéanties », observe-t-elle.

« Au moment du séisme, des troupeaux de brebis et de chèvres rentraient du pâturage, ce qui a causé des pertes très importantes parmi les éleveurs et leurs animaux », a indiqué Fernanda Guerrieri, Chef du Service des Opérations d'urgence de la FAO.

« Dans les zones les plus touchées, quasiment tous les animaux ont péri », ajoute le communiqué.

Malgré l'ampleur des pertes, l'appel de la FAO est resté sans réponse.

La FAO a récemment porté son appel pour l'aide agricole d'urgence et le relèvement rapide à 25 millions de dollars dans le cadre de l'Appel éclair des Nations Unies.

L'agence a affecté près de 400.000 dollars de ses propres fonds pour fournir des intrants agricoles d'urgence en attendant des ressources supplémentaires.

Voir l'Appel d'urgence du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA)

Faire un don en réponse à l'appel humanitaire des Nations Unies

Faire un don au Programme alimentaire mondial (PAM)

Faire un don au Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)

Faire un don au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Faire un don à l'Organisation mondiale de la santé (OMS)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.