Equateur : le Secrétaire général appelle au calme après l'accession du Président Palacio

21 avril 2005

Notant l'entrée en fonctions d'Alfredo Palacio à la Présidence de l'Equateur, Kofi Annan s'est dit préoccupé par la violence dans le pays et appelé à la retenue et au dialogue.

« Le Secrétaire général a appris que le Vice-Président de l'Equateur, Alfredo Palacio, avait assumé les fonctions de la présidence ». Il « reste préoccupé par la violence dans le pays, qui a déjà fait des victimes », indique un message transmis hier par son porte-parole.

Dans son message, Kofi Annan « réitère son appel à toutes les parties à faire preuve de retenue et à ouvrir un dialogue urgent en vue de la pleine restauration de l'Etat de droit, comme base de la réalisation de la stabilité politique, sociale et économique dans le pays ».

Selon les informations parues dans la presse, l'ex-Président Lucio Gutierrez aurait demandé l'asile auprès du Brésil, après avoir été destitué par le Parlement à la suite d'une crise relative à un projet de réforme de la Cour Suprême.

Toujours selon la presse, une marche de 30 000 à 50 000 personnes avait dégénéré dans la nuit de mardi à mercredi, au cours de laquelle la police aurait dispersé les protestataires à coups de gaz lacrymogène, causant au moins un mort et de nombreux blessés.

Vendredi dernier, l'ex-Président Guttierrez avait annoncé la dissolution de la Cour Suprême et l'instauration de l'état d'urgence avant de l'abroger 24 heures plus tard.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.