Indonésie : l'ONU mobilisée au secours des victimes du tremblement de terre

29 mars 2005

Le Secrétaire général a promis l'aide de l'ONU aux victimes du tremblement de terre qui a frappé hier au large de Sumatra, en Indonésie, alors que la Coordination humanitaire de l'ONU a dépêché sur place par hélicoptères du personnel humanitaire.

« Le Secrétaire général a été profondément bouleversé d'apprendre qu'un violent tremblement de terre avait frappé hier Sumatra, en Indonésie », indique un message transmis aujourd'hui par son porte parole.

Il a envoyé des équipes de coordination dans la région pour aider le Gouvernement et les organisations non gouvernementales à évaluer les dégâts, tandis que les institutions des Nations Unies travaillent avec d'autres pour venir en aide aux victimes.

« Le Secrétaire général promet que les Nations Unies seront aux côtés du peuple d'Indonésie en ces heures difficiles et qu'elles seront prêtes à contribuer, le moment venu, aux efforts de reconstruction », précise le message.

Par ailleurs, le Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) indique, dans un communiqué publié aujourd'hui à New York, que « deux équipes sont arrivées en hélicoptère dans les îles Nias et Simeulue sur la côte ouest de Sumatra ».

« Composées de personnels des Nations Unies (ONU), d'organisations non gouvernementales (ONG) et du Gouvernement de l'Indonésie, les équipes évaluent les conditions d'accès et la situation humanitaire, en mettant en place une base de communication », précise le communiqué, qui rappelle qu'elles répondent au « tremblement de terre de magnitude 8,7 sur l'échelle de Richter qui a touché la côte ouest de Sumatra le 28 mars à 23 heures 09, heure locale ».

« Selon les premières indications, les îles de Nias, Simeulue et Banyak, situées au sud-ouest de Sumatra (carte), sont les zones les plus touchées », précise OCHA, qui recense pour l'instant trois morts et 40 blessés à Simeulue, alors qu'à Nias des premières estimations, non confirmées, font état de 200 morts et 500 blessés.

« Nous disposons des ressources, a indiqué M. Masood Hyder, le Coordonnateur humanitaire adjoint des Nations Unies à Banda Aceh, ajoutant que le « défi consistait maintenant en leur distribution efficace ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.