Indonésie : les agences humanitaires poursuivent l'assistance aux populations victimes du tremblement de terre

31 mai 2006

Cinq jours après le tremblement de terre de Yogyakarta, sur l'île de Java en Indonésie, la Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué aujourd'hui que les agences des Nations Unies et les organisations non gouvernementales continuaient leurs efforts pour assister le gouvernement indonésien qui doit venir en aide à des dizaines de milliers de personnes dans le besoin.

« Les établissements de soins locaux continuaient à être submergés, ce d'autant plus que la population n'a plus de foyers où elle peut retourner », indique un communiqué d'OCHA publié aujourd'hui à New York.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pris à sa charge les dépenses opérationnelles des cliniques mobiles que le gouvernement indonésien a mises sur pied.

Dans l'intervalle, le Fonds des Nations pour la population (UNFPA) va envoyer du matériel afin d'assurer les urgences médicales des femmes enceintes.

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a offert 22 camions afin d'assurer l'approvisionnement de 320 000 litres d'eau potable par jour. L'agence prévoit aussi une campagne de vaccination contre la rougeole ainsi qu'une distribution de vitamine A.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), quant à elle, met sur pied une évaluation des sites culturels.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.