Tremblement de terre en Indonésie : les Nations Unies accroissent leur assistance

30 mai 2006

La coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a annoncé aujourd'hui qu'une aide internationale accrue était en route pour Yogayakarta, sur l'île de Java en Indonésie, afin de venir en aide aux victimes du tremblement de terre qui a frappé le pays samedi.

« Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a débloqué des subventions d'urgence en espèces et une équipe des Nations Unies pour l'évaluation et la coordination en cas de catastrophe se trouve maintenant sur le terrain », a annoncé le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU à New York (voir aussi le communiqué de presse publié à Djakarta).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a, de son côté, envoyé des médicaments, des trousses sanitaires d'urgence ainsi que de l'équipement de communications à la zone touchée par le tremblement de terre.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en place des tentes d'accueil pour les enfants et a fourni des réservoirs à eau, des trousses sanitaires et récréatives, des bâches, des lanternes, des cuisinières et des ustensiles (voir le communiqué de presse publié le 28 mai à New York).

Pour sa part, le Programme alimentaire mondial (PAM) a envoyé des biscuits à haute teneur calorique ainsi que des pâtes aux zones les plus durement touchées. Afin de remédier au manque d'unités de stockage, le PAM va envoyer 10 entrepôts mobiles par avion (voir le communiqué de presse du PAM publié aujourd'hui à Djakarta.

« Le PAM a indiqué qu'il avait toujours besoin de l'assistance d'organisations non gouvernementales afin d'entreprendre la distribution de vivres », a conclu le porte-parole.

Le Secrétaire général s'était déclaré samedi « profondément attristé par les pertes en vies humaines, les centaines de blessés et la destruction endurées par la population indonésienne après le tremblement de terre qui a frappé Yogyakarta, sur la côte sud de Java ».

Il avait adressé « ses plus sincères condoléances et sa profonde sympathie aux familles des personnes qui ont été tuées ou blessées dans le séisme ».

Selon les informations parues dans la presse, le nombre de victimes dans la ville historique de Yogyakarta, sur l'île de Java, s'élèverait pour l'instant à près de 5.500 morts.

Au moins 200.000 personnes seraient dépourvues d'abri.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.