L'Holocauste occupe une place unique dans l'histoire des Nations Unies, affirme Kofi Annan à Jérusalem

15 mars 2005

Le Secrétaire général, en tournée au Moyen-Orient, était présent aujourd'hui aux cérémonies d'ouverture du Musée historique de l'Holocauste à Jérusalem qui préservera la mémoire des 6 millions de Juifs victimes des persécutions nazies. A cette occasion, il a rappelé la responsabilité particulière des Nations Unies de lutter contre la haine et l'intolérance et de se trouver aux premiers rangs de la lutte contre l'anti-sémitisme.

Le Secrétaire général, en tournée au Moyen-Orient, était présent aujourd'hui aux cérémonies d'ouverture du Musée historique de l'Holocauste à Jérusalem qui préservera la mémoire des 6 millions de Juifs victimes des persécutions nazies. A cette occasion, il a rappelé la responsabilité particulière des Nations Unies de lutter contre la haine et l'intolérance et de se trouver aux premiers rangs de la lutte contre l'anti-sémitisme.

« Notre mission globale de paix, de liberté et de dignité humaine a été littéralement forgée dans le feu, en fait un des feux les plus atroces que l'humanité ait jamais contemplé », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général à l'inauguration du Musée de l'histoire de l'Holocauste au mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, rappelant que la tragédie de la Shoah occupait une « place unique dans l'histoire des Nations Unies ».

« Nous sommes nés des cendres de la deuxième guerre mondiale, après l'Holocauste, et non seulement il fait partie de notre histoire mais nous avons aussi la responsabilité sacrée d'en enseigner les leçons, d'encourager la tolérance et de lutter contre l'anti-sémitisme et d'autres discriminations », avait déclaré le Secrétaire général lors d'une conférence de presse qui s'est tenue hier à la résidence du Président d'Israël, Moshe Katsav.

Le Président israélien avait remercié Kofi Annan de sa solidarité et de sa venue aux cérémonies de Jérusalem. « Grâce à vous, cet événement a véritablement pris une dimension internationale et universelle », a-t-il déclaré, précisant que « l'Holocauste devait être une question israélienne et juive mais aussi une question internationale ».

Kofi Annan s'est par ailleurs entretenu aujourd'hui avec le Ministre des Affaires étrangères israélien, Silvan Shalom, qui a estimé que sa venue démontrait son amitié pour Israël et le peuple juif dans son entier.

Le Ministre des Affaires étrangères aussi salué la présence de l'épouse de Kofi Annan, Nane, qui est aussi la nièce de Raoul Wallenberg, « 'Juste' parmi les nations », selon le titre donné au mémorial de l'Holocauste, Yad Vashem, afin d'honorer ceux qui ont agi pour sauver des Juifs pendant la guerre.

Les efforts acharnés du diplomate suédois Raoul Wallenberg avaient permis de sauver près de 100.000 Juifs de Hongrie de la « solution finale » du régime nazi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.