R. D. du Congo : vaste opération de la MONUC à l'est de Bunia

11 mars 2005

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) a engagé aujourd'hui près de 600 Casques bleus alertés sur la présence de milices à l'est de Bunia, en Ituri, sans qu'un contact avec les miliciens n'ait été signalé.

« La Brigade Ituri de la MONUC a lancé une opération de sécurisation et de contrôle de zone (Cordon and Search) dans la région de Penyi, située à environ 30 kilomètres à l'est de Bunia » (carte), indique un communiqué de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) diffusé aujourd'hui à Kinshasa.

« Cette opération a été menée avec quatre compagnies - soit environ 600 casques bleus - des contingents sud-africain, pakistanais, népalais et bangladais », indique la Mission, qui précise que « l'opération combinée a engagé des hélicoptères de transport ainsi que des véhicules blindés pour acheminer les troupes dans la zone des opérations », y compris un appui par des hélicoptères armés.

L'opération sur le terrain a débuté vers 8 heures du matin pour s'achever vers 16 heures locales, sans qu'il y ait eu de contact avec des éléments armés.

La porte-parole du Secrétaire général, Marie Okabe, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York, a précisé aujourd'hui que la Mission agissait sur la base d'information sur la présence possible de membres des milices dans la zone, dans le cadre d'une campagne pour désarmer les milices, qui terrorisent la population de l'Ituri afin de garder la maîtrise des richesses de cette région de l'Est de la RDC.

La dernière opération menée, le 2 mars dernier, contre un camp des milices FNI (Front des Nationalistes Intégrationnistes), s'était soldé, en riposte aux tirs soutenus essuyés par la MONUC, par la mort d'une soixantaine de miliciens (voir notre dépêche du 3 mars 2005), tandis que neuf Casques bleus avaient péri dans une embuscade lors d'une mission similaire le 25 février dernier (voir notre dépêche du 25 février 2005).

Lors d'un point avec la presse donné hier au Siège de la MONUC, le porte-parole de la Mission a demandé au Gouvernement de la RDC de s'engager sans ambiguïté en faveur du désarmement des milices en Ituri, après avoir fait savoir que « la patience de la communauté internationale face à la lenteur du gouvernement à faire désarmer les milices en Ituri avait atteint ses limites » (voir notre dépêche du 9 mars 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.