Le HCR prévoit le retour d'un million d'Afghans d'ici à 2006

Le HCR prévoit le retour d'un million d'Afghans d'ici à 2006

Réfugiés afghans en Iran
Plus d'un million de réfugiés afghans actuellement en Iran et au Pakistan devraient pouvoir retourner en Afghanistan au cours des deux prochaines années, a indiqué l'agence de l'ONU pour les réfugiés qui rappelle que le rapatriement volontaire reste la meilleure solution et qu'il faut aussi penser à ceux qui voudraient rester dans leur pays d'adoption.

Ce sont plus d'un million de réfugiés afghans actuellement en Iran et au Pakistan qui devraient pouvoir retourner en Afghanistan au cours des deux prochaines années, indique un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) publié aujourd'hui à Bruxelles, qui anticipe les retours à 500.000 personnes en 2005 et à encore 500.000 en 2006.

Lors d'une réunion qui s'est tenue à Bruxelles et qui rassemblaient des fonctionnaires de la Commission européenne, des représentants de l'Afghanistan, de l'Iran et du Pakistan, Ruud Lubbers, Haut Commissaire aux réfugiés, a salué les donateurs pour l'aide apportée au programme de rapatriement mis en place en 2002, après la chute du régime des taliban, qui a permis à plus de 3,5 millions de réfugiés de retourner en Afghanistan.

Il est « absolument crucial » que les donateurs maintiennent leur aide aux réfugiés afghans, a déclaré Ruud Lubbers, ajoutant qu'« une intégration réussie constituait une tâche de longue haleine ».

« Des millions d'Afghans sont rentrés pour reconstruire leur pays et nous devons continuer à les aider pour qu'ils s'aident eux-mêmes », a-t-il ajouté.

Les différentes options d'un retour, les conditions de ce retour ainsi que la question de la gestion des mouvements de population dans la région, ont été discuté au cours de la réunion, ajoute le communiqué.

Selon Rudd Lubbers, « le rapatriement volontaire reste la meilleure solution » dans la mesure où il peut y avoir une crainte légitime à retourner dans le pays mais « il faut aussi déjà penser à ceux qui souhaiteraient rester dans leur pays d'adoption ». « Certains réfugiés vivent maintenant depuis plus de 20 ans en Iran ou au Pakistan, d'autres se sont mariés là-bas », a rappelé Rudd Lubbers.

L'année dernière, le HCR a aidé près d'un million de réfugiés à rentrer en Afghanistan. Entre deux et trois millions de réfugiés afghans vivent toujours en Iran et au Pakistan –environ 960 000 en Iran et 1,2 millions dans les camps de réfugiés au Pakistan selon les dernières estimations, à cela il faut ajouter un nombre encore non estimé de réfugiés qui vivent dans les grandes agglomérations pakistanaises.

Plusieurs vagues de réfugiés se sont succédés en Iran et au Pakistan. La première avait été déclenchée par l'invasion soviétique en 1979. La dernière vague avait été déclenchée par la guerre menée les Etats-Unis en 2001.