Mark Malloch Brown à Washington : l'ONU déterminée à aller jusqu'au bout de «pétrole contre nourriture»

Mark Malloch Brown à Washington : l'ONU déterminée à aller jusqu'au bout de «pétrole contre nourriture»

media:entermedia_image:e767cef2-b8ae-42d4-830c-dea7439afd66
Le nouveau Chef de cabinet du Secrétaire général, chargé de veiller à la mise en œuvre des réformes préconisées par Kofi Annan, a fait savoir aux sénateurs et députés américains que l'ONU avait entamé un processus de réformes pour améliorer sa gestion et rappelé qu'elle souhaitait aller jusqu'au bout de l'affaire «pétrole contre nourriture».

Le nouveau Chef de cabinet du Secrétaire général, chargé de veiller à la mise en œuvre des réformes préconisées par Kofi Annan, a fait savoir aux sénateurs et députés américains que l'ONU avait entamé un processus de réformes pour améliorer sa gestion et rappelé qu'elle souhaitait aller jusqu'au bout de l'affaire scandale «pétrole contre nourriture».

Mark Malloch Brown, nouveau Chef de cabinet du Secrétaire général, a rencontré hier à Washington des membres à la fois républicains et démocrates de la Chambre des représentants et du Sénat américain et notamment les sénateurs Norm Coleman et Carl Levin ainsi que les représentants Henry Hyde et Tom Lantos, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général.

Mark Malloch Brown a fait savoir aux députés et sénateurs américains que l'ONU avait entamé des réformes pour améliorer la gestion et l'administration de l'Organisation et renforcer la transparence et la pratique des audits.

Le Chef de cabinet a également rappelé que les Nations Unies étaient impatientes d'aller au fond du scandale « pétrole contre nourriture ».

De leur côté, les membres du Congrès ont apporté leur soutien aux Nations Unies. Ils ont aussi exprimé leur volonté de travailler avec le Secrétaire général dans les réformes qu'il entreprend.

Sur le Programme pétrole contre nourriture, députés et sénateurs, qui mènent leur propre enquête, ont exprimé une certaine préoccupation face aux difficultés d'accès rencontrées quant aux documents et au personnel de l'ONU.

Le Chef de cabinet a répondu que les Nations Unies coopéraient actuellement entièrement avec Paul Volcker qui mène une enquête indépendante. Il a ajouté qu'une fois que cette enquête serait terminée, les Nations Unies seraient entièrement disponibles pour répondre aux questions des députés et des sénateurs.

La Commission d'enquête indépendante, présidée par Paul Volcker, a rendu un rapport intermédiaire le jeudi 3 février. Dans son rapport, Paul Volcker relevait de possibles malversations individuelles mais jugeait positivement l'administration du programme (voir notre dépêche du 3 février).

A la suite de ce rapport, le Secrétaire général a décidé de suspendre de leurs fonctions deux membres du personnel de l'ONU, Benon Sevan et Joseph Stephanides, pour non respect des règles internes de l'Organisation (voir notre dépêche 7 février).

La nomination de Mark Malloch Brown le 3 janvier dernier marquait le début d'une série de remaniements à la tête de l'ONU. Veiller à la mise en oeuvre des réformes préconisées par le Secrétaire général et renforcer la synergie des Nations Unies dans la perspective du sommet mondial qui doit se tenir à New York au mois de septembre sont les deux principales tâches essentielles qui lui ont été attribuées. (voir notre dépêche du 3 janvier 2005).