R. D. du Congo : la MONUC confirme les exécutions menées par les milices Maï-Maï

29 décembre 2004

L'équipe de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo qui vient de mener une enquête sur les tueries et violations des droits de l'homme dans la province orientale du Nord Kivu, commises pendant la campagne de l'Armée nationale congolaise a confirmé trois exécutions conduites par des soldats des anciennes milices Maï-Maï.

« Une équipe de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a mené les 21 et 22 décembre une enquête à Walikale (carte), dans la province orientale du Nord Kivu, sur les tueries et violations des droits de l'homme commises pendant et après la campagne des membres des factions de l'ancienne Armée nationale congolaise (ANC) connue aussi sous le nom de RCD-Goma », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point-presse publié au Siège de l'ONU à New York.

« L'équipe, qui était composée d'experts des droits de l'homme, de la protection des enfants et d'officiers militaires, a enquêté sur des actes attribués à d'anciens membres de l'ANC et à des anciens des milices Maï-Maï », a précisé le porte-parole.

« L'équipe a pu confirmer que trois exécutions extrajudiciaires ont été conduites par des soldats des anciennes milices Maï-Maï », a annoncé le porte-parole précisant qu'une enquête plus approfondie était maintenant en cours.

En ce qui concerne les violations des droits de l'homme, « l'équipe a obtenu des informations qui corroborent d'autres informations sur le meurtre de quatre civils et d'un soldat ».

Les milices des tribus Maï-Maï étaient alliées à l'ex-Gouvernement de la RDC, au cours des cinq ans de guerre civile qui s'est terminée en juin 2003 avec la formation d'un Gouvernement de transition multi-factionnel.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.