La conférence de Téhéran, un pas en avant vers une sécurité renforcée en Iraq

1 décembre 2004

Des accords de coopération entre les ministères de l'Intérieur des pays voisins de l'Iraq pour lutter contre les actes de terrorisme dans le pays et renforcer les contrôles aux frontières ont été conclus à l'issue de la Conférence de Téhéran à laquelle a participé le Représentant du Secrétaire général en Iraq.

La Conférence de Téhéran qui réunissait pendant deux jours les ministres de l'Intérieur des pays voisins de l'Iraq est un événement qui a, selon le Représentant spécial du Secrétaire général en Iraq, Ashraf Qazi, marqué un pas en avant dans l'environnement sécuritaire iraquien, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse au Siège des Nations Unies à New York.

A l'issue de la Conférence qui s'est terminée aujourd'hui, ses membres ont adopté à l'unanimité un communiqué conjoint demandant l'adoption d'une série de mesures pour améliorer l'environnement sécuritaire en Iraq. Y figurent notamment une coopération entre les différents pays de la région au niveau du contrôle des frontières et dans la lutte contre les actes terroristes.

« Ces mesures prises par les différents pays de la région permettront de contribuer à un environnement favorable au succès du processus de transition politique », a affirmé Ashraf Qazi dans son discours de clôture.

« Nous sommes à votre disposition, à la disposition du gouvernement iraquien et de la population iraquienne pour aider à la noble cause de reconstruire le pays » a-t-il conclu réitérant l'engagement des Nations Unies en Iraq.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.