Deux médicaments génériques contre le sida réinscrits sur les listes de l'OMS

30 novembre 2004

L'agence de l'ONU pour la santé (OMS) a réinscrit deux anti-rétroviraux génériques utilisés dans la lutte contre le sida après que la société indienne qui les fabrique, Cipla Ltd., a procédé à de nouveaux tests démontrant une efficacité équivalente à celle des médicaments de marque. L'OMS a salué cet effort qui élargit l'offre de médicaments contre le sida moins coûteux dans les pays en développement.

Deux médicaments utilisés dans la lutte contre le sida et fabriqués par Cipla Ltd., un laboratoire indien, viennent d'être réinscrits sur la liste des antirétroviraux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), annonce aujourd'hui un communiqué de l'agence (en anglais).

Ces deux médicaments, Lamivudine et Zidovudine, avaient été retirés de la liste de présélection, en mai dernier, pour non-conformité avec les normes internationales des organisations de recherche contractantes chargées par Cipla de tester leur bioéquivalence, indique l'OMS.

En conséquence, Cipla a mené de nouvelles études pour démontrer qu'ils sont aussi efficaces que leurs homologues de marque, études que l'OMS a jugées conformes aux critères internationaux.

« C'est une bonne nouvelle pour les patients et un pas en avant dans les progrès accomplis vers l'objectif « Ɖ par 5' [3 by 5]», une initiative de l'OMS qui ambitionne de traiter à l'aide d'antirétroviraux 3 millions de personnes atteintes du VIH/sida dans les pays en développement d'ici à 2005.

« Cela montre que les fabricants de médicaments génériques réagissent de façon responsable aux décisions de les retirer de la liste », a estimé Vladimir Lepakhin, directeur général-adjoint pour le service Produits pharmaceutiques et technologie de la santé de l'OMS, qui ajoute qu'il s'agissait d'un effort très utile de renforcement de capacités et de promotion de la qualité et la sécurité des médicaments dans les pays en développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.