L'accord Iran-Union européenne discuté cette semaine à l'AIEA

22 novembre 2004

Le dernier rapport traitant des activités en Iran de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique mais aussi de l'accord récent avec l'Union européenne qui doit entrer en vigueur aujourd'hui, a été communiqué au Conseil des gouverneurs de l'agence la semaine dernière et sera examiné lors de la prochaine réunion du Conseil cette semaine à Vienne.

Le 25 novembre à Vienne, les 35 membres du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) discuteront du contenu du rapport sur les activités de vérification de l'agence en Iran, un rapport qui est pour l'instant confidentiel, indique un communiqué (en anglais) de l'agence.

Le rapport fait le point sur l'activité de l'AIEA en Iran mais également sur la décision de l'Iran dans le domaine de l'enrichissement de l'uranium, décision prise dans le cadre d'un accord conclu à la suite de réunions avec des émissaires de l'Iran, de la France, de l'Allemagne, du Royaume-Uni et de l'Union européenne, indique l'AIEA.

Celle-ci précise que le texte non officiel de l'accord passé entre l'Iran et l'UE a fait l'objet de reportages de la part des agences de presse.

Selon ces informations, Téhéran a accepté de suspendre ses activités d'enrichissement de l'uranium en échange de garanties acccordées par les Européens préservant son programme nucléaire civil et in fine de leur soutien à sa candidature à l'Organisation mondiale du commerce. Cet "accord de Paris", obtenu le 5 novembre, devait entrer en vigueur aujourd'hui.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.