L'AIEA demande à l'Iran de permettre une vérification renforcée des ses activités nucléaires

19 juin 2003

Pressant l'Iran de conclure au plus vite un protocole additionnel qui permettrait à l'Agence de l'ONU pour l'énergie atomique d'être mieux à même de fournir « des assurances crédibles » sur la nature pacifique des activités nucléaires de l'Iran, le Conseil des gouverneurs de l'agence lui demande aujourd'hui de s'abstenir d'introduire des matières nucléaires dans son usine pilote d'enrichissement d'uranium "aussi longtemps que les questions en suspens ne seront pas réglées."

Le Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), réuni depuis le 16 juin à Vienne, a indiqué, dans sa déclaration finale aujourd'hui, qu'il partageait les préoccupations, exprimées par le Directeur général dans son rapport, à l'égard « des défaillances passées de l'Iran qui n'a pas signalé certains matériels et activités comme l'exigent ses obligations au titre des garanties. »

« Notant les actions engagées par les Iraniens pour rectifier ces défaillances », le Conseil a pressé l'Iran de « corriger tous les problèmes liés aux garanties qui ont été identifiés dans le rapport et d'apporter une solution aux questions en suspens. »

Le Conseil des gouverneurs s'est félicité de ce que l'Iran ait réaffirmé son engagement à faire preuve de plus de transparence et attend de sa part qu'il fournisse à l'agence l'accès que cette dernière estime nécessaire.

Afin de créer un climat de confiance, il l'engage à ne pas introduire de matière nucléaire dans son usine pilote d'enrichissement de l'uranium aussi longtemps que les questions en suspens ne seront pas réglées. Il se félicite de l'intention exprimée par l'Iran d'examiner positivement la signature et la ratification d'un protocole additionnel et l'incite « à conclure et à mettre en oeuvre rapidement et sans conditions un tel protocole de façon à améliorer la capacité de l'agence à fournir des assurances crédibles sur la nature pacifique des activités nucléaires de l'Iran. »

La signature de protocoles additionnels, destinés à compléter l'accord de garanties généralisées du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), permet à l'AIEA d'effectuer des vérifications approfondies visant à s'assurer que les matières et installations nucléaires ne sont pas détournées de leur objet déclaré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.