Assemblée générale : activité sans précédent de la Cour de l'ONU, indique son président

Assemblée générale : activité sans précédent de la Cour de l'ONU, indique son président

media:entermedia_image:b67dd081-ee7b-4ee3-8063-954596ade03a
La présentation de l'activité de la Cour internationale de justice (CIJ) à l'Assemblée générale, hier, a été l'occasion pour son Président, M. Shi Jiuyong, de mettre en avant un « niveau d'activité sans précédent dans l'histoire de la Cour. »

M. Shi qui présentait à l'Assemblée générale le rapport annuel

de la CIJ pour la période comprise entre le 1er août 2003 et le 31 juillet 2004, a indiqué que la Cour avait tenu depuis octobre 2003 cinq séries d'audiences portant sur 12 affaires, rendu trois arrêts définitifs et un avis consultatif, rapporte le service couvrant les réunions de l'ONU dans un communiqué publié hier.

Le Président de la CIJ a précisé que les affaires contentieuses traitées par cette juridiction internationale, la seule de caractère universel à compétence générale, provenaient de toutes les parties du monde. Onze d'entre elles opposent des États européens, quatre des États africains, deux des États latino-américains et une des États asiatiques tandis que deux affaires ont un caractère intercontinental.

Selon M. Shi, la Cour a « démontré sa capacité à faire face à une charge de travail variée et exigeante » et « a montré clairement qu'elle pouvait réagir très rapidement et efficacement pour répondre aux besoins des États et répondre aux demandes d'avis consultatif émanant de l'Assemblée générale ».

Par ailleurs, lors d'une séance du Conseil de sécurité, ce dernier a décidé hier que l'élection au siège qui deviendra vacant à la CIJ à la suite de la démission du juge Gilbert Guillaume aura lieu le 15 février 2005 lors d'une séance du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale.

La Cour internationale de Justice est l'organe judiciaire principal de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Siègeant au Palais de la Paix, a La Haye, au Pays-Bas, elle a commencé à fonctionner en 1946, prenant la suite de la Cour permanente de Justice internationale qui siégeait dans les mêmes locaux depuis 1922.

Elle est régie par un Statut qui fait partie intégrante de la Charte des Nations Unies et a une double mission : régler conformément au droit international les différends d'ordre juridique qui lui sont soumis par les Etats et donner des avis consultatifs sur les questions juridiques que peuvent lui poser les organes ou institutions spécialisées de l'ONU autorisés à le faire.