Haïti : la sécurisation du port permet le déblocage de l'aide alimentaire

26 octobre 2004
Aide alimentaire pour Haïti

Au lendemain de la sécurisation des installations portuaires de Port-au-Prince, le chef de la Mission de l'ONU salue la reprise des activités économiques du port et de la douane, qui ont déjà permis le déblocage de l'aide alimentaire du PAM, tandis que la MINUSTAH se renforce avec l'arrivée de 110 membres du contingent jordanien.

« Toute menace à la sécurité économique constitue également une menace contre la communauté internationale » a affirmé hier le chef de la Mission de l'ONU en Haïti, à l'occasion d'une visite au port de la capitale d'Haïti, Port-au-Prince, afin d'y constater la reprise des activités.

La visite du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti et chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Juan Gabriel Valdés, faisait suite à l'opération conjointe menée par les forces militaires et de police de la Mission de l'ONU et de la police haïtienne pour sécuriser le quartier de Bel Air ainsi que le port, jusqu'ici largement inaccessibles (voir notre dépêche du 25 octobre).

M. Valdés a affirmé qu'il n'était pas possible de laisser « mettre en danger les progrès déjà réalisés en Haïti», lors d'un entretien avec le Directeur général de l'Autorité portuaire nationale (APN), Jean Evens Charles, à qui il a renouvelé l'engagement de la MINUSTAH de poursuivre la sécurisation du port à l'heure actuel gardé par le contingent brésilien, indique le communiqué.

La reprise de l'activité économique du port et de la douane a déjà permis le déblocage de l'aide alimentaire destinée aux populations haïtiennes affectées par les dernières inondations dans le pays, souligne le communiqué de la MINUSTAH.

Gabriel Valdés a saisi cette opportunité pour souligner les grands « efforts réalisés par le Programme alimentaire mondial (PAM) dans la distribution des vivres aux populations du Nord d'Haïti, précisément ceux des Gonaïves ».

Par ailleurs, la MINUSTAH indique aujourd'hui que 110 membres d'une unité de police jordanienne étaient arrivés hier à Port-au-Prince, venant renforcer les effectifs de l'opération de maintien de la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.