Droits de l'homme : le rapport d'enquête sur la Côte d'Ivoire transmis à Kofi Annan

19 octobre 2004

La Commission internationale d'enquête indépendante, mise en place le 22 juin dernier afin d'enquêter sur les graves violations des droits de l'homme commises depuis le 19 septembre 2002 en Côte d'Ivoire, a remis son rapport à la Haute Commissaire aux droits de l'homme qui l'a transmis au Secrétaire général de l'ONU, a indiqué aujourd'hui à Genève le porte-parole du Haut Commissariat.

Le rapport d'enquête sur la Côte d'Ivoire qui vient de parvenir à la Haute Commissaire aux droits de l'homme et qui a été transmis au Secrétaire général, sera communiqué dans la foulée au Gouvernement de la Côte d'Ivoire et au mouvement d'opposition des Forces nouvelles pour qu'ils fassent part de leurs commentaires, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme, José Luiz Díaz, répondant aux questions de journalistes à Genève.

Le Secrétaire général rendra alors compte au Conseil de sécurité des conclusions du rapport qui sera rendu public, a-t-il ajouté.

Etablie conformément aux dispositions de l'annexe VI des Accords de Linas Marcoussis pour faire suite aux requêtes du Président Laurent Gbagbo, cette Commission internationale, composée de cinq Commissaires et d'un Président, Gérard Balanda de la République démocratique du Congo, était chargée d'enquêter sur les violations graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises sur toute l'étendue du territoire de la République de Côte d'Ivoire depuis le 19 septembre 2002.

Elle succédait à un groupe d'enquête qui s'était penché sur les allégations d'atrocités commises durant les manifestations qui s'étaient déroulées à Abidjan les 25 et 26 mars 2004, et qui était parvenu à la conclusion que des tueries de civils innocents, « pour la plupart non provoquées » et non nécessaires à la dispersion des manifestants, s'étaient produites (voir à ce sujet et parmi d'autres, notre dépêche du 16 juillet.)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.