Côte d'Ivoire : premier rapport sur la mise en oeuvre des Accords d'Accra III

20 août 2004

Trois mesures importantes prévues par les accords d'Accra III ont été prises par le Gouvernement de la Côte d'Ivoire : deux décrets officiels portant sur la réintégration des trois ministres antérieurement limogés et d'un troisième décret déléguant des pouvoirs déterminés au Premier Ministre, indique le premier rapport du Groupe de suivi de cet accord transmis par le Secrétaire général au Conseil de sécurité.

« L'organe tripartite, composé de représentants de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Union africaine et de la Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (ONUCI), ont présenté trois mesures importantes prises dans le cadre de ces accords : deux décrets officiels portant sur la réintégration des trois ministres antérieurement limogés et d'un troisième décret déléguant des pouvoirs déterminés au Premier Ministre », a indiqué Fred Eckhard, le porte-parole de l'ONU, lors de son point quotidien avec la presse à New York.

Aux termes des Accords signés le 30 juillet dernier, sous le nom d'Accra III, un groupe de suivi, composé des représentants en Côte d'Ivoire de la CEDEAO, de l'Union africaine et des Nations Unies, est chargé de faire rapport tous les quinze jours sur les progrès réalisés dans la mise en oeuvre de l'Accord d'Accra III au Président en exercice de la CEDEAO, au Président de l'Union africaine et au Secrétaire général des Nations Unies, prévoit également l'Accord du 30 juillet.

Le 9 août dernier, le Président de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, avait réintégré les trois ministres qui avaient été auparavant exclus du Cabinet y compris les ministres de Forces nouvelles. Cette mesure avait suivi, le 10 août, de la signature d'un décret détaillant les responsabilités dévolues au Premier Ministre, Seydou Diarra.

Le texte de l'Accord a été publié le 11 août dernier (v. notre dépêche).

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.