Centrafrique : lancement d'une campagne de sensibilisation aux élections de janvier

20 août 2004

Alors que se poursuivent les préparatifs en vue des élections prévues en janvier 2005 en République centrafricaine (RCA), le Bureau des Nations Unies en RCA (BONUCA) annonce qu'il vient d'organiser dans l'arrière-pays une campagne de sensibilisation au processus électoral.

« Une importante campagne de sensibilisation [...] s'est déroulée du 6 au 12 août dans l'arrière pays » sous l'égide de la Section information du Bureau de l'Organisation des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA), indique un communiqué publié aujourd'hui, qui précise que cette opération a été organisée en partenariat avec la Commission électorale mixte indépendante (CEMI), le Ministère de l'Intérieur chargé de l'administration du territoire, et le Ministère de la Communication, de la Réconciliation nationale, de la Culture démocratique et civique.

Cette campagne dénommée « la caravane de sensibilisation » et première phase du Plan de communication mis en place pour les élections, selon le communiqué, « a sillonné les villes de Damara, Sibut, Dékoa et Kaga-Bandoro, dans le centre du pays » (carte).

La campagne, qui a pour objectif de soutenir les activités de la CEMI, a donné l'occasion de « rencontres avec des leaders d'opinion : chefs de groupe, de quartier, de village, représentants d'organisations non gouvernementales (ONG) » représentant les femmes, la jeunesse, ainsi que des organisations de diverses confessions religieuses et des partis politique, indique le BONUCA.

A chaque étape de la campagne, souligne le communiqué, des débats ont été organisés pour exposer notamment le « bien-fondé du recensement électoral au regard au recensement général de la population, le rôle de la composition de la coordination nationale de la CEMI et des comités locaux, l'utilisation du bulletin unique pour les trois scrutins et enfin les fraudes et les moyens de les déjouer ».

Cette campagne s'articulait autour de quatre messages soulignant l'importance du processus démocratique, du recensement, de l'inscription, et de la participation au vote, indique le BONUCA. Celui du Représentant du Secrétaire général de l'ONU en Centrafrique, le général Lamine Cissé, soulignait le rôle du BONUCA « en cette période de transition, ainsi que son appui au Gouvernement et à la CEMI dans le contexte de la préparation à des élections libres et transparentes ».

Le message du Président de la CEMI, mettait l'accent sur « l'importance des futures élections, la participation massive de la population à ces échéances » et l'enjeu du bon déroulement du recensement, qui conditionne le bon déroulement du processus.

Celui du Ministre de la Communication, de la Réconciliation nationale, de la Culture démocratique et civique a rappelé « le souci du Gouvernement de conduire le pays vers des élections démocratiques, dans le calme et la sécurité », incitant de ce fait les Centrafricains à aller s'inscrire sur les listes électorales. Enfin, le message du Ministre de l'Intérieur demandait à la population de « prendre à cœur le recensement électoral, première étape du processus électoral ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.