Darfour : les premiers camions tous terrains arrivent au Soudan

Darfour : les premiers camions tous terrains arrivent au Soudan

La population soudanaise a besoin d'aide alimentaire pour survivre
Le Programme alimentaire de l'ONU indique aujourd'hui que 25 sur 120 camions tous terrains qu'il vient d'acquérir sont arrivés à Port Soudan et vont permettre d'amener de la nourriture aux populations des camps du Darfour isolés par la saison des pluies.

Les anciens véhicules militaires équipés de six trains de 6 roues motrices, achetés aux Pays-Bas, sont arrivés hier d'Anvers au port soudanais de la Mer Rouge, Port Soudan, indique dans un communiqué publié aujourd'hui le Programme alimentaire mondial de l'ONU, le PAM.

Ils vont y être chargés de la nourriture entreposée par le Programme et parcourir 2600 km en direction du Darfour Ouest, qui se trouve de l'autre côté d'un pays de la taille de la France, le plus étendu d'Afrique, indique le PAM (carte du Soudan), (carte des réfugiés au Darfour).

Il faudra trois semaines en moyenne pour que la nourriture parvienne à destination. La saison des pluies a fait déborder le lit des wadis, les rivières asséchées le reste du temps, ce qui a pour conséquence de couper les routes et de faire s'enliser dans la boue les véhicules ordinaires.

La nourriture sera alors distribuée aux populations qui ont rejoint les camps du Darfour après les violentes attaques menées contre leurs villages par des groupes armées et des hélicoptères de combat.

« Ces véhicules vont nous permettre de traverser le pays et d'amener de la nourriture à des populations qui seraient sinon complètement coupées de tout en raison des pluies », indique le directeur du PAM pour le pays, Ramiro Lopez da Silva qui précise que des lâchers de nourriture sont également prévus jusqu'à ce que la saison des pluies cesse, généralement en septembre.

M. Lopez da Silva considère toutefois que le PAM est loin de pouvoir satisfaire l'ensemble des besoins. « Nous manquons de nourriture mais aussi d'argent pour acheter du sorgho à l'intérieur du Soudan aussi vite que possible, sinon d'autres décès se produiront », déclare-t-il.

Le PAM, indique le communiqué, a reçu à ce jour 68,5 millions de dollars sur les 185 millions nécessaires pour répondre à la crise du Darfour en 2004 ce qui signifie qu'elle dispose d'un peu plus du tiers des fonds dont elle a besoin pour aider jusqu'à 2 millions de personnes.

Pour renforcer son parc de camions desservant les trois régions du Darfour, l'agence est en train de louer 200 camions. Un hélicoptère MI-8, destiné aux déplacements du personnel chargé des lâchers de vivres depuis un Ilyouchine, est arrivé à Khartoum, la semaine dernière.

Au nombre des obstacles entravant son action, le PAM cite l'insécurité qui l'empêche d'accéder aux endroits où les personnes déplacées ont trouvé refuge, une chaîne alimentaire fragile en raison de l'insuffisance des contributions, les limites des capacités en matière de transport et l'insuffisance du personnel et du nombre de véhicules dans les bureaux subsidiaires du Programme même si l'organisation est en train d'augmenter chaque jour sa capacité.

Elle indique avoir également du mal à se procurer du carburant pour ses avions et à trouver des aires de stationnement disponibles.

Un grand nombre de donateurs ont commencé à apporter leurs contributions aux opérations d'urgence du PAM au Darfour. L'agence cite les Etats-Unis qui ont donné 46 millions de dollars, l'Union européenne 4,6 millions de dollars, le Royaume-Uni 3 millions, le Canada 2,9 millions, l'Australie 1,4 millions, le Danemark 1,3 millions, la France 1,2 millions, l'Allemagne 1,2 millions, la Belgique, 1,2 millions, l'Espagne 1,1 millions, la Norvège 900 000 dollars, la Nouvelle-Zélande 600 000 dollars, les Pays-Bas 600 000 dollars, la Suisse 400 000 dollars et le Luxembourg 100 000 dollars.

---