Afghanistan : des libertés encore inégales, selon la Commission de vérification des droits politiques

19 juillet 2004

Le premier rapport de la Commission indépendante des droits de l'homme en Afghanistan (AIHRC) et de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a été rendu public hier, tandis que se poursuit la progression de l'inscription des femmes, et que le premier rapport sur le développement humain est en cours de préparation pour ce pays.

Le rapport de la Commission indépendante des droits de l'homme, qui couvre la période du 15 juin au 7 juillet 2004, montre une situation inégale dans le pays, a indiqué le porte-parole de la Mission, Manoel de Almeida e Silva, qui a précisé qu'il avait été rendu public par le Représentant spécial du Secrétaire général, Jean Arnault et par la directrice de l'AIHRC, Seema Samar, après avoir été transmis à Hamid Karzai, le Président afghan.

« Le degré de liberté politique apparaît plus élevé dans la capitale et dans l'Est du pays, et plus bas dans certaines régions du Sud où la violence des extrémistes entrave la participation de la population au processus électoral. Dans l'Ouest, les partis politiques enregistrés se plaignent de ce que les autorités politiques restreignent leur liberté d'expression et de fonctionnement », a précisé le porte-parole.

« Il existe un fort niveau d'autocensure des partis ou individus qui ne partagent pas les opinions des factions aux pouvoir », constate le rapport, qui note que « les représentants locaux du Gouvernement central tendent à considérer toute activité politique comme subversive ».

En outre, la barre des 7,3 millions d'électeurs a été dépassée le 15 juillet, a déclaré le porte-parole de la MANUA. La proportion de femmes, dont l'inscription se poursuit à un rythme plus rapide que celui des hommes, a de nouveau augmenté, passant de 40 à 40,2% depuis le dernier point avec la presse du porte-parole de la MANUA, qui précise toutefois que« ce chiffre n'est que de 12% dans les régions du Sud »,.

Parallèlement, afin d'encourager la population à voter, plus de 200 000 cassettes audio vont être distribuées gratuitement lors de l'achat de savon et aux portes des villes. Plusieurs chanteurs et acteurs réputés ont apporté leur contribution pour promouvoir l'unité nationale et la fraternité, et pour souligner le rôle des femmes dans le processus électoral et dans la transition vers la démocratie.

Par ailleurs, a précisé Manoel de Almeida e Silva, le nombre de soldats démobilisés s'accroît encore. Près de 10 925 soldats ont rendus leurs armes à ce jour. 10 600 ont été démobilisés et 9 280 ont commencé leur programme de réinsertion. Il a ajouté que l'un des programmes de réinsertion prévoit d'employer d'anciens soldats pour l'expansion d'une clinique de réhabilitation des toxicomanes à Gardez.

Enfin, a indiqué le porte-parole de la MANUA, un atelier de consultations pour la préparation du premier Rapport national sur le développement humain de l'Afghanistan se tiendra le lundi 19 juillet. Ce rapport, établi avec l'aide du PNUD, le Programme des Nations Unies pour le développement, permettra d'établir un outil de prévention et d'information. Le rapport devrait être publié en septembre 2004.

- Dossier Afghanistan du site de l'ONU

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.