Réunion interactive sur la prévention du sida, annonce la CVGA de l'ONU

19 juillet 2004

Deuxième d'une série de cinq réunions régionales que la Commission du VIH/sida de l'ONU organise en Afrique, la réunion interactive qui aura lieu dans la capitale du Botswana, Gaborone, les 26 et 27 juillet prochains, sera axée sur l'apport de soins à plus grande échelle aux personnes vivant avec le VIH/sida, l'un des problèmes majeurs auxquels sont confrontés les gouvernements africains.

Bien que l'accroissement des ressources, couplé à la baisse des coûts des traitements et à l'apparition de régimes de traitement simplifiés, offre la possibilité d'améliorer la fourniture des traitements et soins dans des contextes nationaux où les ressources sont rares, les gouvernements de la région demeurent confrontés à diverses difficultés, indique la Commission du VIH/sida et de la gouvernance en Afrique (CVGA) dans un communiqué publié aujourd'hui.

Au nombre de celles-ci, la Commission cite le manque de capacités en termes de systèmes de santé, les problèmes relatifs à l'accès équitable au traitement et aux soins, la promotion de la participation des parties prenantes.

Elle explique également que ces réunions interactives ont pour principales cibles la société civile et les organismes qui occupent une place de premier plan dans la fourniture des services.

L'instauration de ce processus interactif sous-régional par une Commission économique régionale de l'ONU est une nouveauté dont l'objet est de solliciter et de cerner les commentaires de ces groupes clés sur le rapport final de la CVGA. Cette réunion traitera de deux problèmes urgents en matière de VIH/sida, à savoir l'accès au traitement et aux soins pour les personnes vivant avec le VIH/sida et la prévention de la transmission du VIH/sida de la mère à l'enfant.

Des commissaires de la CVGA, Mme Joy Phumaphi, Melle Milly Katana, le Dr

Alan Whiteside et Melle Awa Cool-Seck, seront présents lors de cette

Réunion ainsi que de hauts fonctionnaires et des représentants d'organismes partenaires de l'ONU. La plupart des participants seront cependant des représentants d'organisations de la société civile opérant dans les domaines connexes au VIH/sida.

La première réunion interactive de CVGA s'est tenue à Maputo, Mozambique, en mars 2004.

La Commission du VIH/sida et de la gouvernance en Afrique est une initiative du système des Nations Unies, qui repose sur des partenariats avec plusieurs agences des Nations Unies, et des institutions majeures, en Afrique et ailleurs, en matière de recherche, d'élaboration et de mise en oeuvre de politiques. La CVGA est présidée par K.Y Amoako, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) et met l'Afrique, le continent le plus touché par le VIH/sida, à la tête d'une initiative qui examine tous les aspects de l'épidémie ainsi que ses implications futures, indique le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.