Plusieurs régions d'Afghanistan inondées

19 juillet 2004

Dans les provinces de Bamiyan, dans l'Est, du Badakhshan dans le Nord ou de Samangan dans le Nord-est, des pluies diluviennes ont entraîné des inondations dont l'on sait d'ores et déjà qu'elles ont fait des victimes, détruit des maisons et des récoltes alors que les équipes de l'ONU et du Gouvernement afghan se trouvent sur place et s'apprêtent à mettre en place des secours.

Le district de Kahmad dans la province de Bamiyan (également orthographié Bamian, carte) est inondé depuis le 12 avril, a indiqué hier le porte-parole de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan, la Manua.

« Bien que le nombre total des personnes déplacées ne soit pas encore connu, des informations selon lesquelles deux enfants âgés d'environ 2 et 8 ans sont morts, nous sont parvenus », a indiqué Manoel de Almeida e Silva.

Il a également précisé qu'une évaluation de la situation dans les régions les plus touchées, Baiga, Ruy Sang et Degala, a été entreprise par les services du gouvernement, l'ONU et l'Equipe provinciale de reconstruction.

Degala est le site le plus proche d'Ajar où les eaux sont montées au point de créer une étendue d'eau de la taille d'un lac qui empêchent les villageois d'atteindre la source qui est le seul point d'eau potable dans la région.

L'accumulation de ces eaux stagnantes fait courir des risques d'épidémie à la population, qui a également perdu une partie des terres arables recouvertes par les eaux.

Les efforts de coordination on permis l'arrivée sur le secteur de sept médecins, a indiqué Manoel de Almeida. Le Programme alimentaire mondial évalue par ailleurs les besoins les plus urgents dans son domaine tandis que le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) fait de même en ce qui concerne les personnes déplacées. La Nouvelle Zélande apporte un soutien global au processus.

Des missions d'évaluation sont également présentes à Shohada et Jorm au Badakhshan pour identifier les secteurs touchés à la suite des pluies torrentielles du 17 juillet.

Dans le village de Darghag, dans le district de Shohada, 31 maisons environ ont été complètement endommagées. Huit personnes, cinq femmes et enfants et trois hommes, sont morts et douze autres blessés, a également indiqué le porte-parole de la MANUA.

Dans les villages de Hatta, Chab-dara et Da-i-dara qui se trouvent dans le district de Jorm, plus de 20 maisons ont été complètement détruites mais « à l'heure qu'il est, nous n'avons pas d'informations sur les pertes en vies humaines », a précisé Manoel de Almeida.

Toutes les familles qui ont été affectées par les inondations sont enregistrées par le PAM et recevront une aide alimentaire, des tentes et des kits d'urgence.

Une équipe de gestion des catastrophes naturelles comprenant des envoyés de l'ONU et du Gouvernement se trouvent dans les zones inondées du district de Ruyi Du Ab dans la province de Samangan, Les informations rassemblées jusqu'à présent indiquent que, là encore, les inondations ont fait des dégâts, 100 familles ayant dû quitter leurs foyers et les récoltes ayant été sérieusement endommagées.

- Dossier Afghanistan du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.