Le mécanisme de contrôle de l'accord ONU/Soudan a achevé sa première réunion aujourd'hui

Le mécanisme de contrôle de l'accord ONU/Soudan a achevé sa première réunion aujourd'hui

Les difficiles conditions à la frontière du Tchad et du Soudan
La première réunion du Mécanisme mixte de haut niveau entre le Gouvernement du Soudan et l'ONU s'est achevée aujourd'hui tandis qu'au plan humanitaire, l'insécurité au Darfour et la saison des pluies au Tchad compliquent l'action humanitaire et aggravent le sort des réfugiés.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, qui y représentait l'ONU, sera à New York la semaine prochaine. La prochaine réunion entre les autorités soudanaises et l'ONU dans le cadre de ce mécanisme auront lieu la semaine prochaine, a informé le porte-parole de l'ONU à New York, Stéphane Dujarric.

Par ailleurs les négociations politiques dont la médiation est assurée par l'Union africaine et auxquelles participe le Conseiller spécial du Secrétaire général, Mohamed Sahnoun, ont commencé hier à Addis-Abeba en Ethiopie, a indiqué Stéphane Dujarric.

Au plan humanitaire, il a également signalé que le Darfour continuait à poser de sérieux problèmes en raison de l'insécurité et des routes inondées. Le Programme alimentaire mondial (PAM) est par conséquent en train de planifier pour la semaine prochaine son premier lâcher aérien de 1400 tonnes de matériel de secours.

Simultanément au Tchad, les pluies torrentielles, les tempêtes de sable et les vents violents n'ont fait qu'empirer la situation des réfugiés soudanais qui s'y trouvent et entraver l'action des secours.

Dans le Nord-est (carte), de fortes pluies ont chassé les réfugiés des abris de fortune qu'ils avaient installé dans le lit asséché de rivières. Le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) se mobilise pour les transférer dans un nouveau camp.

Au total, ce sont plus de plus de 127 000 réfugiés qui ont été transférés de la zone frontalière en direction de neuf camps établis par le HCR dans l'Est du Tchad. Sept mille réfugiés supplémentaires se sont rendus par leurs propres moyens à Am Nabak où un camp de fortune est né du jour au lendemain début juin. Eux aussi reçoivent des secours humanitaires.

Le mécanisme mixte de haut niveau qui est composé d'une délégation soudanaise conduite par le Ministre des affaires étrangères et, en ce qui concerne l'ONU, par le Représentant spécial du Secrétaire général et ses partenaires a été créé dans le cadre de l'accord conclu le 3 juillet dernier entre le Gouvernement du Soudan et l'ONU et est chargé de la mise en œuvre de cet accord.

L'accord prévoit notamment le libre accès des institutions humanitaires aux populations dans le besoin au Darfour et le désarmement des Djanjawids et autres groupes armés. Le mécanisme mixte doit faire rapport au Gouvernement du Soudan et à l'ONU sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de l'accord.

- Dossier Soudan du site de l'ONU

---