Protocole de Kyoto: les discussions sur le changement climatique reprennent mercredi à Bonn

15 juin 2004

Les délégués des 188 pays membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC) se réunissent mercredi à Bonn, et jusqu'au 25 juin, afin de préparer une conférence ministérielle prévue à Buenos-Aires du 7 au 17 décembre prochain.

Les délégués des 188 pays membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (UNFCCC) se réunissent mercredi à Bonn, et jusqu'au 25 juin, afin de préparer une conférence ministérielle prévue à Buenos-Aires du 7 au 17 décembre prochain.

La réunion se tient sur fond d'optimisme croissant suscité par l'intention de la Fédération de Russie de ratifier le Protocole de Kyoto de 1997, ratification qui permettrait au protocole d'entrer en vigueur, souligne l'UNFCCC dans un communiqué.

La réunion de Bonn comprendra « deux groupes de travail qui se pencheront sur les nouvelles opportunités et solutions en matières de changement climatique et d'émissions de gaz de serre », indique l'UNFCCC.

D'autres questions examinées auront trait aux communications nationales que doivent soumettre les gouvernements sur leurs politiques en la matière, aux discussions en cours sur les forêts, à la création d'un système d'échange de quotas d'émissions prévu par le Protocole de Kyoto, au transfert de technologies et à la participation de la société civile dans le processus de changement climatique international.

Pour entrer en vigueur, le Protocole de Kyoto doit être ratifié par 55 parties à la Convention, y compris des pays développés dont les émissions combinées de dioxine de carbone dépassent 55% des émissions totales de ce groupe de pays.

Dans la mesure où les États-Unis (comptant pour 36% du total des pays développés) n'ont pas l'intention de ratifier le protocole, le seuil de 55% ne peut être atteint que par la participation de la Fédération de Russie (17%).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.