Le Comité des 24 de l'ONU réaffirme le droit à l'autodétermination du peuple portoricain

Le Comité des 24 de l'ONU réaffirme le droit à l'autodétermination du peuple portoricain

Le Comité des 24 des Nations Unies, chargé d'examiner l'application de la Déclaration sur la décolonisation, a adopté lundi une résolution demandant aux Etats-Unis de permettre au peuple portoricain d'exercer pleinement son droit à l'autodétermination.

Ce texte, présenté par la délégation de Cuba, et adopté sans vote, prie instamment le gouvernement américain « de restituer au peuple portoricain l'ensemble du terrain occupé, de prendre en charge l'exécution et les coûts du processus de dépollution ainsi que les répercussions négatives sur la santé des habitants de l'île de Vieques », utilisée comme base navale.

Une partie des habitants de l'île de Vieques, située à dix kilomètres de la côte est de Porto Rico, contestent la présence des forces navales américaines, qu'elles accusent d'avoir provoqué de sérieux dégâts écologiques et une sensible dégradation de leur santé.

Le Comité demande en outre au Président des Etats-Unis de libérer tous les prisonniers politiques portoricains qui purgent des peines dans des prisons américaines pour leur rôle dans la lutte pour l'indépendance de Porto Rico ou dans la lutte pour la paix à Vieques.

Le Comité chargé d'étudier la situation en ce qui concerne l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, ou Comité des 24, qui a pris note avec satisfaction de la décision américaine de mettre fin aux bombardements et aux manœuvres militaires sur l'île de Vieques à compter du 1er mai 2003, a réaffirmé le droit inaliénable du peuple portoricain à l'autodétermination et à l'indépendance. Selon le Comité, le peuple portoricain est une « nation d'Amérique latine et des Caraïbes dotée manifestement de sa propre identité nationale » et les Etats-Unis doivent « assumer la responsabilité qui leur incombe d'engager un processus permettant au peuple portoricain d'exercer pleinement son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance ».

Le Comité des 24 a été créé par l'Assemblée générale de l'ONU en 1961 afin d'étudier et d'émettre des propositions sur l'application de la déclaration sur la décolonisation.