Soudan : Kofi Annan exhorte les parties à se conformer au cessez-le-feu et à assurer la protection des civils

Soudan : Kofi Annan exhorte les parties à se conformer au cessez-le-feu et à assurer la protection des civils

Kofi Annan
Se déclarant encouragé par l'annonce de l'accord survenu entre le Gouvernement du Soudan et l'opposition armée au Darfour sur les modalités de poursuite de leurs pourparlers, le Secrétaire général a exhorté les parties à « poursuivre de bonne foi les négociations », a indiqué son porte-parole dans une déclaration communiquée aujourd'hui.

Il les appelle en outre à se conformer au cessez-le-feu et à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher les attaques contre les civils ainsi qu'à garantir un libre accès de l'assistance humanitaire à la population civile.

Le Secrétaire général loue la décision de l'Union africaine d'envoyer une mission d'observation du cessez-le-feu au Darfour et encourage son déploiement rapide, a également indiqué le porte-parole.

Après que les agences humanitaires de l'ONU aient tiré la sonnette d'alarme, le chef de l'Etat soudanais a autorisé plusieurs missions de l'ONU à se rendre sur place. Le 2 avril dernier, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Jan Egeland décrivait une action concertée de nettoyage ethnique, perpétrée par les milices Djandjawids à l'encontre des populations noires africaines de la région, en particulier les Four, les Zaghawas et les Massalit.

Quant à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), elle indiquait récemment que la population touchée par le conflit avait été évaluée à 1,2 millions de personnes parmi lesquelles 750 000 déplacées à l'intérieur du pays.