L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens suspend son aide alimentaire à Gaza

1 avril 2004

L'Office de secours des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a annoncé aujourd'hui qu'il suspendait son aide alimentaire dans la bande de Gaza à la suite des restrictions imposées par Israël sur la circulation des containers transportant les vivres.

Les démarches effectuées auprès des autorités israélienne pour qu'elles lèvent les restrictions imposées au transports des containers vides en provenance de Gaza ayant échoué, l'UNRWA a annoncé aujourd'hui qu'il était forcé de suspendre la livraison de 11 000 tonnes de nourriture en provenance du port d'Ashod pour éviter un engorgement qui se traduirait en coûts prohibitifs pour l'agence.

« La suspension de l'aide alimentaire d'urgence de l'UNRWA va affecter encore plus la vie de communautés qui ont déjà beaucoup de mal à faire face à une situation économique affligeante et à la malnutrition. Si les restrictions se poursuivent à Gaza, je crains que l'on n'assiste pour la première fois en deux générations à une réelle famine », a indiqué le Haut Commissaire de l'UNRWA, Peter Hansen qui a lancé un appel aux autorités pour qu'elles reviennent sur leur décision.

La suspension de l'aide alimentaire de l'UNRWA à Gaza va affecter 600 000 personnes soit la moitié de ceux recevant une aide alimentaire de l'agence dans les territoires palestiniens occupés. En temps normal, ce sont 250 tonnes de nourriture qui sont livrés chaque jour au seul secteur de Gaza dans le cadre d'un programme lancé peu de temps après l'explosion de violence qui a démarré en septembre 2000.

Alors que la crise entre dans son 42e mois, les stocks de riz, de farine, d'huile de cuisson et d'autres produits de base à Gaza sont complètement épuisés. « Entraver l'aide d'urgence de l'ONU ne règlera en rien les préoccupations légitimes et sérieuses d'Israël en matière de sécurité », a fait observer Peter Hansen.

Le communiqué de l'UNRWA souligne que ses difficultés chroniques sont partagées par toutes les agences de l'ONU opérant en Cisjordanie et à Gaza qui, dans un communiqué publié le 26 mars, ont demandé sans succès au Gouvernement d'Israël d'assouplir les restrictions concernant Gaza.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.