Kofi Annan condamne le meurtre d'un soldat de la Mission de l'ONU en R.D.du Congo

30 mars 2004

Réagissant au meurtre d'un membre du contingent de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), le Secrétaire général a condamné aujourd'hui dans les termes les plus forts toute tentative visant à décourager la MONUC de mener à bien sa mission.

Le Secrétaire général est profondément attristé par le meurtre d'un membre du contingent de la MONUC perpétré hier près de Bukavu, indique une déclaration transmise aujourd'hui par son porte-parole qui précise que la Mission est en train d'enquêter sur l'incident.

Selon les informations en provenance de la MONUC, un militaire du contingent sud-africain est décédé aujourd'hui, après avoir été mortellement blessé au cours d'un incident isolé, survenu à Kavumu, à 30 Km au nord de Bukavu.

Le militaire, en tenue civile et non armé, regagnait sa base située non loin de l'aéroport de Kavumu lorsque les unités de garde uruguayennes postées à la base d'Adi Kivu ont entendu deux coups de feu. Elles se sont immédiatement rendues sur les lieux où elles ont trouvé le militaire blessé. Celui ci a été ramené à la base d'Adi Kivu où il est décédé des suites de ses blessures quelques heures plus tard.

Des hommes armés ont été vus sur les lieux de l'incident, mais aucun échange de coups de feu n'a été rapporté, selon le communiqué de la MONUC qui indique également que le commandant de la 10ème région militaire s'est engagé à tout mettre en oeuvre pour retrouver l'auteur de cet acte et prendre les mesures qui s'imposent pour que de tels graves incidents ne se répètent plus.

C'est le 27ème militaire de la MONUC qui décède depuis le déploiement de la mission en novembre 1999, précise le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.