Séance spéciale de la Commission des droits de l'homme demain sur la situation au Moyen-Orient

23 mars 2004

La Commission des droits de l'homme a décidé, cet après-midi, de tenir dès demain à 10 heures une séance spéciale afin d'examiner la situation en territoire palestinien occupé après l'assassinat, hier matin, du chef du Hamas, le cheikh Ahmad Yassine.

La demande a été présentée au nom des pays de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), par le Pakistan qui a exprimé son indignation face à l'assassinat du cheikh Ahmad Yassine et a condamné sans réserve cette violation grave du droit humanitaire qui a fait l'objet de nombreuses condamnations à travers le monde.

La représentante de l'Egypte rappelait, alors que son pays avait été le premier État arabe à avoir choisi la voie de la paix, un choix, qu'elle a qualifié de stratégique, en faveur d'une cohabitation harmonieuse entre Palestiniens et Israéliens. Elle n'en a pas moins demandé de condamner l'assassinat du cheikh Yassine, qui ne vise pas seulement un vieillard handicapé, mais sape également le processus de paix et l'espoir lui-même.

Les Etats-Unis, tout en affirmant le droit d'Israël à la légitime défense se sont dits néanmoins perturbés par les événements d'hier. Ils ont toutefois exprimé leur opposition au projet de décision présenté par l'OCI estimant qu'il cherchait à détourner la Commission de son ordre du jour et constituait une politisation de ses travaux qui porterait atteinte à la crédibilité de cet organe.

Quant au représentant d'Israël, il a déclaré que si la Commission se prononçait en faveur de ce projet de décision, ce serait la première fois dans l'histoire des Nations Unies qu'une séance serait dédiée au soutien et à la glorification d'un des principaux dirigeants d'une organisation terroriste.

Le projet de résolution décidant de la réunion de demain a été adopté par 34 voix favorables contre trois voix défavorables et 14 abstentions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.