La FAO lance un appel à l'aide pour l'agriculture haïtienne

10 mars 2004

La crise haïtienne a de graves conséquences sur le secteur de la production agricole déjà sérieusement touché par la paupérisation alarmante qu'a connue le pays au cours des dernières années, selon l'agence de l'ONU pour l'agriculture qui a besoin de 4 millions de dollars destinés à la fourniture d'urgence d'intrants agricoles essentiels qui permettront de faire redémarrer la production agricole.

Dans l'immédiat, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) compte fournir des intrants agricoles de base aux 100 000 ménages les plus affectés par la crise (semences maraîchères, semences de maïs et de haricot, houes, etc.), indique l'agence dans un communiqué diffusé aujourd'hui.

Les problèmes auxquels se trouve confronté le secteur agricole, notamment la difficulté de se procurer les intrants agricoles essentiels, la difficulté d'écouler les productions à cause de la dégradation des voies de communication et de l'insécurité, l'arrêt des activités agricoles dans certaines zones, « tous ces facteurs réunis plongent déjà un grand nombre de ménages agricoles dans la plus extrême précarité », indique Anne M. Bauer, directrice de la Division des opérations d'urgence et de la réhabilitation de la FAO.

Sur quelque 8 millions d'Haïtiens, 5 millions vivent en milieu rural dont au moins 3 millions sont en situation de grande difficulté, estime-t-on à la FAO.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.