L'ONU exprime l'horreur que lui inspirent les attaques terroristes en Iraq et au Pakistan

L'ONU exprime l'horreur que lui inspirent les attaques terroristes en Iraq et au Pakistan

Le Secrétaire général a exprimé l'horreur particulière que lui inspire le fait que les attaques terroristes perpétrées aujourd'hui à Kerbela et à Bagdad aient frappé des lieux de pèlerinages musulmans à l'occasion de la fête religieuse de l'Achoura et, tout comme le Conseil de sécurité et le Haut Commissaire aux droits de l'homme, les a condamnées dans les termes les plus forts.

Kofi Annan exhorte tous les Iraquiens à ne rien faire qui soit de nature à compromettre les efforts déployés en vue de la réconciliation nationale « au moment où le pays se trouve dans une situation politique délicate», indique une déclaration communiquée aujourd'hui par son porte-parole.

Il s'est également dit « profondément choqué » par les informations faisant état d'une autre attaque, ayant fait de nombreux blessés et de nombreux morts, qui s'est également produite pendant la célébration de l'Achoura, dans la ville pakistanaise de Quetta.

Les membres du Conseil de sécurité, s'exprimant sur les attaques terroristes qui ont eu lieu en Iraq, ont estimé que ces attaques abominables, "qui ont fait plus de cent morts et des centaines de blessés" n'avaient qu'un but unique et délibéré, celui d'exacerber les tensions entre les communautés religieuses.

Quant au Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, il a estimé que la barbarie de tels crimes dépassait l'imagination et qu'une fois de plus, les terroristes apportaient la preuve de leur total mépris pour la vie comme pour les autres droits de l'homme.

Les membres du Conseil de sécurité, s'exprimant sur les attaques terroristes qui ont eu lieu en Iraq, ont estimé que ces attaques « abominables » n'avaient qu'un but unique et délibéré, celui d'exacerber les tensions entre les communautés religieuses.

Quant au Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, il a estimé que la barbarie de tels crimes dépassait l'imagination et qu'une fois de plus, les terroristes apportaient la preuve de leur total mépris pour la vie comme pour les autres droits de l'homme.