Début de session pour la Commission Cameroun-Nigeria et visite programmée de la péninsule de Bakassi

10 février 2004

Au programme de la huitième session de la Commission mixte Cameroun-Nigeria qui commence aujourd'hui, figure le bilan de la rencontre tripartite qui a eu lieu à Genève entre les Présidents du Cameroun et du Nigéria et le Secrétaire général de l'ONU. Elle sera suivie par la première visite de la péninsule de Bakassi, objet d'un différend en cours de règlement entre le Cameroun et le Nigeria.

« Il est intéressant de noter qu'au cours de la réunion qui a eu lieu à Genève la semaine dernière, elle-même consacrée au suivi de l'arrêt de la Cour internationale de justice (CIJ) du 10 octobre ayant trait à la délimitation de la frontière entre les deux pays, les deux Présidents sont tombés d'accord pour envisager de conclure un Traité d'amitié et de non-agression entre leurs pays », indique un communiqué du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest.

Au cours de leur rencontre à Genève, le 31 janvier, le Secrétaire général, Kofi Annan, a félicité le Président Paul Biya et le Président Olusegun Obasanjo pour leur leadership et leur détermination renouvelée à poursuivre le règlement pacifique de leur différend frontalier. M. Annan et les deux Présidents ont noté avec satisfaction les progrès significatifs réalisés à ce jour par le Cameroun et le Nigeria avec l'assistance de l'ONU.

Ils se sont également félicités du retrait sans heurts de l'administration civile, de l'armée et des forces de police de la région du Lac Tchad et du transfert d'autorité intervenus en décembre 2003.

La Commission mixte entendra le rapport final sur le retrait et le transfert d'autorité dans la zone du lac Tchad et une présentation lui sera faite, comme elle l'a demandé, sur la situation sur le terrain un mois après que cette opération ait eu lieu.

Elle étudiera les progrès réalisés par le Sous-commission de la démarcation qui doit se réunir aujourd'hui et s'intéressera également à des questions telles que la délimitation du tracé maritime, le calendrier des visites tripartites de levées de fond et la protection des droits des populations concernées.

Quelques jours après la fin de cette session de la Commission mixte, la Sous-commission des populations concernées se rendra pour la première fois dans la péninsule de Bakassi. Du 13 au 20 février, il est prévu qu'elle y rencontre la population locale, les chefs traditionnels ainsi que les autorités locales.

La Commission mixte a été créée par le Secrétaire général de l'ONU le 15 novembre 2002, à la demande des Présidents du Cameroun et du Nigeria dans le but de faciliter la mise en oeuvre pacifique de l'arrêt de la CIJ sur le différend frontalier entre les deux pays.

Elle est de plus en plus considérée par les spécialistes des questions africaines comme une approche novatrice en matière de diplomatie préventive et un nouveau modèle de règlement pacifique des conflits entre les Etats.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.