Le Nigeria réaffirme la suprématie camerounaise sur Bakasssi

31 août 2004

Au cours de la réunion spéciale de haut niveau de la Commission Mixte Cameroun-Nigeria qui a eu lieu, le week-end dernier, à Yaoundé, le chef de la délégation nigériane a réaffirmé la suprématie camerounaise sur la péninsule de Bakassi.

Dans sa déclaration finale, le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l'ONU, Ahmedou Ould-Abdallah a indiqué qu'au cours de cette réunion, les chefs de délégations auprès de la Commission, le Ministre d'Etat Amadou Ali du Cameroun, le Prince Bola Ajibola (CFR) du Nigeria, s'étaient réunis sous sa présidence le 29 août dans la capitale camerounaise de Yaoundé.

Le Président Ould-Abdallah a également précisé que la souveraineté camerounaise avait été réaffirmée par le chef de la délégation du Nigeria et que les chefs de délégations avaient noté avec appréciation les progrès accomplis par la Commission dans la mise en œuvre de son calendrier de travail, notamment en ce qui concerne le Lac Tchad et la frontière terrestre.

Ils ont également exprimé leur satisfaction quant à la paix et la sécurité qui prévalent dans ces régions et quant au rôle joué par le personnel d'observation de la Commission.

Ils ont enfin discuté des modalités de retrait et de transfert d'autorité dans la péninsule de Bakassi et finalement décidé que ces questions feraient l'objet d'une autre réunion convoquée par le Président avant le 15 septembre 2004, indique un communiqué de la Commission mixte.

S'exprimant à la veille de cette réunion, M. Ould-Abdallah avait noté la bonne volonté démontrée par les deux délégations dans le cadre du règlement des questions en suspens dans la mise en œuvre de la décision de la Cour Internationale de Justice d'octobre 2002 sur le différend frontalier entre le Cameroun et le Nigeria.

Il a ajouté: « Cette importante réunion traduit la bonne volonté des deux pays à maintenir l'esprit de coopération et d'amitié qui caractérise à la fois le travail de la Commission Mixte et les relations entre les présidents des deux pays qui travaillent étroitement et en toute confiance, avec le Secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan. »

La déclaration de la délégation nigériane reconnaissant la suprématie camerounaise sur la presqu'île de Bakassi montre le chemin parcouru sur cette question qui a commencé par opposer les deux pays en 1994 et encore en octobre 2002, quand la Cour internationale de Justice (CIJ) avait rendu un arrêt décidant que la souveraineté sur cette presqu'île au sous-sol riche en ressources pétrolières était camerounaise, une décision immédiatement contestée par le Nigeria.

Mise en place par le Secrétaire général des Nations Unies, le 15 novembre 2002, à la demande du Président Olusegun Obasanjo du Nigeria et le Président Paul Biya du Cameroun afin d'assurer le suivi de la mise en œuvre de l'arrêt de la CIJ, la Commission mixte est considérée comme un exemple novateur de diplomatie préventive et de règlement pacifique entre Etats.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.