L'inscription supplémentaire de produits chimiques dangereux à la Convention de Rotterdam en phase d'étude préliminaire à Genève

3 février 2004

L'ajout de nouveaux produits, selon la procédure dite « de consentement préalable », à la liste des produits chimiques et pesticides dangereux qui font l'objet d'un commerce international, dans le cadre de la Convention de Rotterdam, est actuellement soumis à l'examen du Comité provisoire d'étude des produits chimiques de la Convention.

Le Comité, réuni à Genève jusqu'au 6 février, devrait recommander d'ajouter des additifs à l'essence, le plomb tétraéthyle et le plomb tétraméthyle, ainsi que le pesticide parathion à la liste de la Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC). L'inscription de ces produits à cette liste permettrait aux pays importateurs de décider en toute connaissance de cause d'importer ou non ces produits chimiques présentant des risques potentiels, indique un communiqué du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) diffusé aujourd'hui.

Les recommandations doivent être ensuite adressées pour adoption à la onzième réunion du Comité intergouvernemental de négociations (CIN) qui doit se tenir à Genève le 18 septembre prochain mais c'est la première réunion de la Conférence des Parties qui se réunira en suivant, du 20 au 24 septembre également à Genève, qui décidera de l'inscription à la Convention des produits chimiques ajoutés lors de la procédure provisoire préalable.

Le PNUE et la l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) avaient annoncé le 28 novembre dernier, dans un communiqué commun, qu'avec la ratification de l'Arménie, la Convention de Rotterdam rassemblait les 50 adhésions nécessaires à son entrée en vigueur qui deviendrait effective dans les 90 jours qui suivaient, soit le 24 février prochain.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.