Le directeur général de l'UNESCO condamne le meurtre d'un reporter au Pakistan et de ceux de caméramans en Iraq

3 février 2004
Koïchiro Matsuura

Le directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné l'assassinat du journaliste pakistanais commis le 29 janvier au Nord-Ouest du Pakistan ainsi que ceux des caméramans de CNN en Iraq.

Sajid Tanoli, reporter du journal en langue ourdoue Shumaal, a été assassiné le 29 janvier à Mansehra, au Nord-Ouest du Pakistan.

« Le meurtre de Sajid Tanoli, tué après avoir mentionné le nom du maire de Mansehra dans un article sur le trafic d'alcool, illustre de façon tragique le conflit d'intérêts entre le crime et la liberté de la presse, alliée naturelle de la bonne gouvernance et de l'état de droit », a déclaré Koïchiro Matsuura, directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans un communiqué publié hier.

« Il est vital pour la démocratie que les médias puissent travailler librement et que ceux qui ont recours à la violence pour museler la presse soient traduits en justice et punis, conformément à la résolution adoptée dans ce sens en 1997 par les Etats membres de l'UNESCO, lors de la Conférence générale de l'Organisation », a déclaré M. Matsuura.

« Dans l'esprit de cette résolution, je me félicite de l'arrestation de complices présumés du meurtrier et je suis convaincu que les autorités vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que ce crime ne reste pas impuni », a-t-il ajouté.

M. Matsuura a également déploré la mort en Iraq, mardi dernier, de deux membres d'une équipe de CNN et a réclamé des mesures supplémentaires de sécurité pour les journalistes travaillant dans ce pays. Un autre cameraman a également était blessé.

« Je déplore le fait que les médias payent un si lourd tribut en Iraq, un pays où 22 journalistes et employés des médias ont été tués depuis mars 2003. Il est vital que les médias, tant domestiques qu'étrangers, puissent travailler de façon sûre en Iraq si l'on veut que règnent dans ce pays la paix et l'état de droit », a déclaré Koïchiro Matsuura.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.