Contentieux frontalier Nigeria-Cameroun : Kofi Annan réunit les deux chefs d'Etat samedi à Genève

28 janvier 2004

Le Secrétaire général de l'ONU a convié samedi prochain à une réunion tripartite les Présidents du Cameroun et du Nigeria dans le cadre des efforts effectués par l'ONU pour régler le contentieux frontalier entre les deux pays.

La réunion, à laquelle prendront part les Présidents Paul Biya du Cameroun et Olusegun Obasanjo du Nigeria à l'instigation et en la présence de Kofi Annan, aura lieu samedi prochain 31 janvier au siège de l'ONU à Genève.

Elle a pour but, précise une déclaration communiquée aujourd'hui par le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU à New York « d'étudier les progrès réalisés jusqu'à présent par les deux pays dans l'application de la décision de la Cour Internationale du 10 octobre 2002 sur la frontière terrestre et maritime entre les deux Etats ainsi que les tâches qui restent à accomplir dans le cadre du mandat de la Commission mixte. »

Cette Commission, créée en novembre 2002 à l'issue d'un accord conclu par les Présidents du Nigéria et du Cameroun avec le secrétaire général de l'ONU et présidée par Ahmedou Ould-Abdallah, Représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique occidentale, est chargée d'aider au règlement du contentieux territorial qui oppose ces deux pays au sujet de la péninsule de Bakassi au sous-sol riche en ressources pétrolières.

Le différend qui oppose les deux pays remonte à 1994. Le 10 octobre 2002, la Cour internationale de Justice (CIJ) rendait son arrêt et décidait que la souveraineté sur la presqu'île de Bakassi était camerounaise, une décision immédiatement contestée par le Nigeria.

Le Sommet du 31 janvier prochain est la troisième d'une série de réunions organisées entre le Secrétaire général et les deux chefs d'Etat pour faciliter un règlement pacifique du problème frontalier existant entre le Cameroun et le Nigeria, la première ayant eu lieu à Paris le 5 septembre 2002 et la deuxième à Genève le 15 novembre 2002, indique la déclaration diffusée aujourd'hui.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.