Iles de la baie de Corisco : le Gabon et la Guinée équatoriale d'accord sur les termes de la médiation de l'ONU

20 janvier 2004

Les ministres des Affaires étrangères du Gabon et de la Guinée équatoriale ont signé hier un communiqué conjoint donnant leur accord aux termes de la médiation proposée par l'ONU dans le différend qui les oppose quant à l'appartenance d'îles riches en ressources pétrolières.

Dans ce communiqué signé lors d'une réunion qui s'est déroulée au siège de l'ONU, hier à New York,en présence du médiateur Yves Fortier, les deux ministres rappellent que leurs présidents respectifs se sont engagés en juillet dernier à rechercher un règlement pacifique au différend territorial qui les oppose sur la souveraineté des îles de Mbanié, des Cocotiers et de Congas dans la baie de Corisco, aux importantes ressources pétrolifères.

Le communiqué précise les prochaines étapes procédurales des futurs pourparlers et leur objectif : parvenir à un règlement équitable quant à la souveraineté sur ces îles, définir le tracé de leur frontière maritime et terrestre commune.

Les deux pays continueront à n'épargner aucun effort pour régler leur différend de manière pacifique et équitable, indique également le communiqué.

Lorsqu'en juillet dernier, les dirigeants du Gabon et de la Guinée équatoriale ont décidé d'accepter ses bons offices, Kofi Annan a nommé M. Fortier, juriste internationale et ancien ambassadeur du Canada auprès de l'ONU comme médiateur.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.