Dix pays d’Afrique francophone renforcent leurs capacités régionales dans la lutte contre les stupéfiants

9 décembre 2020

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a commencé cette semaine une activité de formation dont bénéficient 43 fonctionnaires en charge du contrôle des stupéfiants de dix pays d'Afrique francophone.

Du 7 au 14 décembre 2020, des fonctionnaires du Burkina Faso, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, du Gabon, de la Guinée, du Maroc, du Niger, du Sénégal et du Togo participent à des séances visant à renforcer le respect des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues.

Lors des neuf séances prévues, les fonctionnaires des gouvernements auront l’opportunité de renforcer leur capacité de suivi et de préparation des rapports statistiques pour les stupéfiants, les substances psychotropes et les précurseurs, ainsi que de l’utilisation du système international d’autorisation des importations et des exportations (I2ES) de l’organe.

Ces séances sur mesure font suite au séminaire régional de formation, tenu à Dakar, Sénégal, en septembre 2018.

Dans ses remarques préliminaires, Jallal Toufiq, membre de l’OICS, a sourligné l’importance de la coopération et de la collaboration des autorités nationales compétentes avec l’OICS pour assurer l’accès aux substances contrôlées à des fins médicales et scientifiques tout en prévenant leur détournement et leur mésusage.

Trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues

L’ouverture de la formation a été suivie par une présentation du cadre international de contrôle des stupéfiants par Bernard Leroy, membre de l’OICS et rapporteur. La présentation s’est concentrée sur l’application uniforme et les obligations juridiques en vertu des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues.

En 2020, 119 fonctionnaires des gouvernements de 22 pays et territoires ont bénéficié des activités virtuelles de formation d’INCB Learning. Conformément aux mesures préventives liées à la pandémie de Covid-19, INCB Learning a offert cette troisième activité de renforcement des capacités régionales en ligne dans le cadre des efforts pour continuer de soutenir les États membres pendant la pandémie.

Des séances de formation ont eu lieu en 2020 en français, anglais et espagnol. En mars, les modules d’apprentissage en ligne de l’OICS ont été rendu disponible en espagnol.

INCB Learning fournit une assistance aux États membres dans leurs efforts pour assurer une disponibilité appropriée de substances placées sous contrôle international tout en prévenant leur abus et leur détournement vers des réseaux illicites.

Les activités d’apprentissage de l’OICS ont été rendues possible grâce aux contributions des gouvernements de l’Australie, de la Belgique, de la  France, de la Fédération de Russie, de la Thaïlande et des États-Unis.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le coronavirus perturbe les routes du trafic de drogue et crée une pénurie mondiale

La production et la distribution de cocaïne semblent être perturbées dans les pays producteurs d'Amérique latine, tandis que la pénurie d'héroïne en Europe et en Amérique du Nord pousse ses consommateurs à recourir à des pratiques encore plus dangereuses. La récession économique à long terme causée par la pandémie pourrait entraîner une transformation profonde et durable des marchés de la drogue.