Protection des enfants en situation de conflit : un responsable de l'ONU appelle à des mesures concrètes

16 janvier 2004

Alors que le Conseil de sécurité s'apprête à examiner, le 20 janvier, le dernier rapport du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés, son Représentant spécial l'a appelé aujourd'hui à prendre des mesures concrètes de protection.

Le Représentant spécial pour les enfants et les conflits armés, Olara A. Otunnu, a indiqué aujourd'hui lors d'une conférence de presse que le rapport du Secrétaire général permettrait de « renforcer et de consolider les progrès réalisés jusqu'à ce jour » mais qu'il jetait également les bases permettant d'entrer dans « une ère de mise en pratique. »

La dernière édition du rapport franchit un pas supplémentaire en incluant une liste actualisée des individus et des organisations qui ont porté atteinte aux droits des enfants lors de conflits mais également en fournissant la liste des partis qui recrutent et maltraitent les enfants même lorsqu'ils s'agit de conflits qui ne figurent pas forcément à l'ordre du jour du Conseil.

C'est ainsi que le rapport mentionne des parties recrutant des enfants en Tchétchénie, en Colombie, au Myanmar, au Népal, en Irlande du Nord, aux Philippines, au Sri Lanka, au Soudan et en Ouganda.

M. Otunnu a formulé l'espoir que le Conseil « assumerait ses responsabilités, en engageant des actions contre les parties » concernées, notamment en adoptant des sanctions à leur égard.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.